31.9 C
Alger
31.9 C
Alger
vendredi, 14 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : un Algérien qui a travaillé 29 ans chez Renault licencié...

France : un Algérien qui a travaillé 29 ans chez Renault licencié pour non renouvellement du titre de séjour

Publié le

- Publicité -

France – Dans l’attente du renouvellement de son titre de séjour, un Algérien a été licencié de son travail chez Renault, après 29 ans de service. Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de ce numéro du samedi 15 avril 2023. 

C’est l’histoire de M’hamed, un Algérien qui travaille depuis 29 ans dans le site de Renault à Lyon en France. L’homme de 53 ans, qui n’a malheureusement pas pu renouveler son titre de séjour, a perdu son travail. Il y a quelques jours, l’ouvrier a raconté son histoire, lors d’un entretien téléphonique avec le média français Europe 1

Il a confié alors qu’il a eu recours, avant d’être remercié, à une demande de renouvellement de son titre de séjour, expiré depuis près de 6 ans. Mais, la préfecture s’est contentée de lui délivrer un récépissé au lieu du document demandé. Pour le géant français de l’automobile, le récépissé n’était pas suffisant pour le garder, a-t-il encore souligné. 

- Publicité -

L’entreprise aurait donc mis fin à son CDI suite à ce retard que la préfecture a causé. Le désormais ex-salarié a indiqué qu’il a reçu sa lettre de licenciement après son entretien avec le nouveau directeur des ressources humaines de l’entreprise.

Selon ses dires, aucun avertissement ni aucun blâme ne lui était notifié auparavant. Renault lui aurait juste expliqué que « la loi ne leur permet pas de le garder, car il n’a pas son titre de séjour ». 

Renault : quel sort pour M’hamed ? 

Par ailleurs, l’ancien salarié a dit qu’il ne comprend pas pourquoi il se retrouve aujourd’hui sans emploi. Lui qui avait quitté l’Algérie, sa terre natale, en 1973 pour rejoindre la France. Où il vit depuis près de 50 ans. Dans ce contexte, il a également expliqué qu’il a préféré garder sa nationalité algérienne. Et qu’il n’a pas postulé pour avoir la nationalité française. 

- Publicité -

Par ailleurs, le cinquantenaire a demandé à être réintégré dans l’entreprise. Il a souligné qu’il est père de trois (3) filles, ces dernières sont encore à sa charge. Le natif d’Algérie a aussi révélé qu’il était contraint de vendre sa maison à cause de cette affaire. 

En outre, ce cas de licenciement révélé par le média français mentionné un peu plus haut témoigne des difficultés que rencontrent les étrangers établis sur le territoire français. Et ce, lors de la procédure de renouvellement de titre de séjour. Cette dernière devient de plus en plus compliquée avec la nouvelle loi sur l’immigration. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -