France : Arrestation d’un Algérien qui a tenté d’aider des harragas

France – Un ressortissant algérien résidant en Espagne a été arrêté par la douane française, mis en garde à vue et puis jugé pour avoir aidé plusieurs harragas, venant eux aussi d’Algérie, à entrer en France.

Nombreux sont ceux qui aident des harragas arrivés sur les côtes méditerranéennes de l’Espagne ou de l’Italie à entrer en France comme a tenté de le faire cet Algérien. Il est à noter que le gouvernement français réprime l’entrée, le séjour et la circulation de toute personne étrangère en situation irrégulière. Toutefois, il est autorisé de porter secours aux migrants clandestins en détresse ou en danger.

Mais il est strictement interdit d’essayer de leur apporter de l’aide afin d’entrer et séjourner à l’Hexagone. C’est ici la loi qu’a enfreint ce ressortissant algérien établi en Espagne. En effet, l’homme a été interpellé pour avoir acheminé de l’Espagne en France des migrants originaires d’Algérie. Cela dans l’optique de leur permettre l’accès au territoire français et y circuler librement.

Comme beaucoup d’autres, ces harragas cherchaient coûte que coûte à traverser la frontière. Et ce, afin de rejoindre le pays où vit une importante communauté algérienne. Les Algériens, faut-il le rappeler, représentent la première communauté immigrée en France. Le média francophone AlNas relate les faits. Sans succès probant, la voiture qui emmenait les migrants clandestins a été arrêtée dans la ville de Port-Vendres, dans les Pyrénées-Orientales, le 17 décembre.

Les agents de la douane française ont alors procédé au contrôle du véhicule que conduisait le ressortissant algérien. Ce dernier réside en Espagne de façon stable et régulière et n’a jamais eu de problèmes auparavant. Pourtant, au moment du contrôle, les douaniers de France ont découvert que les passagers étaient en fait des harragas algériens. Autrement dit, des personnes immigrées sans papiers.

Ce n’est pas la première fois que l’Algérien résidant en Espagne venait en aide aux harragas 

Après l’inspection du véhicule et des papiers de l’automobiliste, les agents ont vite compris qu’il s’agissait d’un trajet illégal. De ce fait, ils se sont aperçus que le conducteur essayait de faire passer quatre (04) clandestins venus d’Algérie, en France. À ce qu’il paraît, ce n’est pas la première fois que cela arrive. Effectivement, les éléments de l’enquête ont permis d’étudier au mieux le profil du suspect.

Il s’avère donc que l’homme algérien avait déjà été condamné pour des faits similaires à maintes reprises. En 2007, 2008 ainsi qu’en 2016 dans son pays de résidence habituelle. Le prévenu est retenu en cellule jusqu’à sa comparution, qui a d’ailleurs eu lieu plus rapidement que prévu.

Le tribunal correctionnel a décidé de condamner le ressortissant algérien à un an de prison avec sursis. Il lui sera formellement interdit d’entrer sur le territoire français, et ce, pendant les cinq (05) années à venir. Quant aux  harragas mis en cause, qui étaient quatre, ils ont fait l’objet, pour trois d’entre eux, d’une réadmission immédiate aux autorités espagnoles et le quatrième d’un refus d’entrée sur le territoire.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes