France : un Algérien condamné à de la prison pour un mariage blanc

France – Un Algérien de 35 ans a été dernièrement condamné par un tribunal français à de la prison pour mariage blanc. Dzair Daily vous dévoile davantage de détails à ce sujet ce jeudi 16 juin 2022. 

Il est courant que des Algériens se marient avec des personnes vivant à l’Hexagone. Il arrive que ce mariage soit honnête. ce dernier unit deux personnes consentantes ayant pour objectif de fonder un foyer. Mais, il arrive parfois que ce soit un mariage blanc, contracté dans un but précis, autre que l’union matrimoniale. C’est dans ce cadre que la justice en France a traité récemment une affaire de mariage blanc impliquant un ressortissant algérien.  

En effet, présenté hier devant le tribunal de Belfort, cet Algérien de 31 ans avait la lourde tâche de convaincre les magistrats de la sincérité des sentiments. Ceux qui l’avaient amenée à se marier avec une citoyenne française de 18 ans. Cette dernière a porté plainte contre son époux pour « faux mariage » et « violence conjugale ». Il s’agit de ce que rapporte le site spécialisé Visa et Voyage Algérie.  

Selon la même source, cette affaire remonte au mois de juillet 2019, lorsque le couple en question s’est marié. Le mariage a été célébré rapidement et sans fête. Toutefois, trois ans plus tard, l’épouse a voulu revenir sur sa décision. Elle décide, finalement, qu’elle veut divorcer. Cependant, sa demande de divorce n’a pas abouti. Jusqu’au moment où elle introduit des faits liés à la violence conjugale à sa plainte. 

France : l’Algérien écope de 12 mois de prison 

Effectivement, le tribunal de Belfort a rendu son verdict le 15 juin dernier. Dans l’impossibilité de prouver l’existence d’une vie commune, il a finalement donné raison à la jeune femme. Ainsi, le tribunal a condamné l’homme. Le juge a reconnu le ressortissant algérien coupable d’un chef d’accusation qui lui était reproché. 

Dans le détail, il a été reconnu coupable d’avoir voulu se marier sans intention matrimoniale, uniquement dans le but d’obtenir un titre de séjour. Le jeune algérien de 31 ans a été condamné à une année de prison avec sursis. Il a aussi écopé de 5 ans d’interdiction de territoire français. Il s’agit là encore de ce que précise la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes