25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
mardi, 23 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : Un 3e nuage de sable du Désert algérien ce 02...

France : Un 3e nuage de sable du Désert algérien ce 02 mars 2021 ?

Publié le

- Publicité -

France – Cette année, un évènement très rare s’est produit. Des nuages de sable provenant du Sahara algérien ont atteint l’Hexagone. Un phénomène qui s’est déjà produit à deux reprises en à peine un mois et cela ne semble pas être fini. Puisqu’un 3e nuage de sable algérien est attendu, dans le Sud de la France, pour le 02 mars prochain. 

En effet, selon les informations du site de Copernicus, reprises par le média en ligne La Partie News, un nuage de sable algérien se dirige vers le Sud de la France. Ce phénomène extrêmement rare est attendu pour le 02 ou le 03 mars prochain. Après un premier nuage de sable le 06 février dernier, puis un deuxième, le 21 février, la France devra faire face, pour la troisième fois, en moins d’un mois, à ce phénomène météorologique. 

Un phénomène notamment dû à une goutte froide qui se déplace de l’Occitanie vers le golfe de Gascogne. À cette goutte froide, vient s’ajouter un puissant anticyclone qui s’étend de l’Algérie jusqu’au centre de l’hexagone. En plus de ces deux actions, les fortes rafales viennent s’ajouter à l’équation pour transporter une vague de sable, du Sahara algérien jusqu’au Sud de la France. 

- Publicité -

| Lire aussi : Météo : Le sable du Désert algérien atteint la France et l’Europe

Un laboratoire près de Rouen, en Normandie, a d’ailleurs relevé des échantillons de ce sable pour l’analyser. Le centre d’analyse français a eu des résultats très surprenants. Des particules de césium-137 ont été trouvées dans ces sables. Un élément radioactif que la France utilisait dans les années 60. Cela lors de ses essais nucléaires dans le Sud de l’Algérie. 

Outre le laboratoire de Rouen, Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO) a également fait le même constat. Cependant, l’ACRO a précisé autre chose. Elle a assuré que cette retombée est sans danger pour les citoyens français. Puisque « 80.000 Bq au km2 de césium-137 » seulement ont été déversées en France. 

| Sujet connexe : France : Le vent de sable algérien porterait des traces d’essais nucléaires

Pierre Barbey est spécialiste de la radioprotection à l’Université de Caen et conseiller scientifique bénévole de l’ACRO. Il a indiqué, lors d’un passage sur la chaîne de télévision France 3, que « le césium-137 perdait la moitié de sa teneur radioactive. Au bout de 7 cycles de 30 ans, on considère qu’il ne reste que 1% de substances radioactives ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -