Fourniture du gaz à l’Espagne : l’Algérie passe derrière la Russie

Énergie – Dans le volet de la fourniture de gaz à l’Espagne, l’Algérie vient d’être surclassée par la Russie alors qu’elle était auparavant le premier fournisseur. Dzair Daily vous explique les raisons de ce retournement de situation ce mardi 12 juin 2022.

Les relations entre Alger et Madrid ne sont pas au beau fixe, et concernant la fourniture de gaz, l’Algérie vient de passer à la troisième place alors qu’elle était auparavant le premier fournisseur de l’Espagne. La cause en est la crise que traversent les deux pays après la prise de parti du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, dans l’affaire du Sahara Occidental au profit du Maroc.

Il s’agit là de ce que rapporte le site d’information TSA. Ainsi, le 8 juin dernier, l’Algérie a suspendu le Traité d’amitié qui la liait à l’Espagne depuis vingt (20) ans. Une démarche qui a provoqué l’inquiétude de l’Espagne quant à la continuité des livraisons de gaz algérien.

Au même moment où les conséquences de la guerre en Ukraine touchent l’Europe de plein fouet. L’Espagne craint ainsi la suspension des livraisons de gaz russe mais aussi la hausse des prix du gaz algérien.

L’Algérie perd son titre de premier fournisseur de gaz de l’Espagne

Par ailleurs, il faut savoir que l’Algérie a fermé le gazoduc GME, qui la reliait à l’Espagne via le Maroc. Et cela, après la suspension des relations diplomatiques avec Madrid. Les Algériens se sont cependant engagés à respecter leurs engagements avec l’Espagne.

Mais la réalité reflète autre chose, et c’est l’Italie qui a été favorisée. Et pour cause, en avril dernier, un contrat a été signé entre les deux pays. Il prévoit une augmentation conséquente des livraisons algériennes vers l’Italie.

Cet accord entre l’Algérie et l’Italie a directement impacté les volumes de gaz reçus par l’Espagne. Et cette dernière s’est tournée vers le GNL américain, faisant perdre à l’Algérie son statut de premier fournisseur. Depuis le mois de juin, la Russie a également surclassé l’Algérie. Elle est devenue le deuxième fournisseur de l’Espagne. À titre indicatif, les livraisons de gaz algérien à l’Espagne ont chuté de moitié.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes