Foot : la valeur marchande du joueur algérien en transfert à l’étranger en chute libre

Foot – Le dernier mercato a fait preuve d’une chute libre dans la valeur marchande du joueur algérien. Restez branchés, Dzair Daily expose pour vous plus de détails à ce propos dans l’édition de ce dimanche 4 septembre 2022. 

Le mercato de cet été a fermé ses portes, vendredi dernier, à minuit et a mis fin à l’espoir de beaucoup de footballeurs locaux. On note aussi que la valeur marchande du joueur algérien de foot a connu une chute libre cette année. Ce qui peut être lié directement à la baisse des résultats de l’équipe nationale. Notamment, son absence de la Coupe du monde au Qatar. Il s’agit là de ce que rapporte El Khabar dans son édition d’aujourd’hui. 

Par ailleurs, le club de Paradou a encore fait l’exception. Et ce, en acceptant deux nouveaux noms aux championnats d’Europe. À savoir, l’attaquant Nadhir Benbouali, qui est passé actuellement au club belge de Charleroi SC. Et le défenseur Hamza Mouali prêté au club français, Stade lavallois. Des avis parlent d’un manque de rendement des joueurs DZ dans la période récente. 

Plus encore, on retrouve un troisième nom qui a quitté l’Algérie vers le championnat d’Europe. Il s’agit de l’attaquant du CRB et de l’équipe nationale U23, Bekkouche Chemseddine. Et ce, pour un prêt au club espagnol de Levante, avec droit d’achat. On cite également Ilyes Chetti qui a signé dernièrement à Angers SCO. 

Transfert des joueurs algériens à l’étranger : ce que disent les chiffres

D’un autre côté, on retrouve le cas du joueur algérien, Abderrahim Deghmoum, qui quitte son ancienne équipe locale vers le club de football égyptien El Masry SC. Et ce, pour seulement un montant de 200.000 euros. Effectivement, cette dernière dénote que la valeur marchande du joueur algérien a énormément baissé.

On a aussi Moncef Barkrar qui aurait atterri à NK Istra en Croatie dans le cadre d’un transfert libre pour le maigre salaire de 5.000 euros. Toutefois, ce n’est pas le cas des joueurs tunisiens et marocains.

Ainsi, ces derniers gardent une valeur bien loin de celle des Algériens. C’est ce que montrent leurs transferts vers les clubs d’Al Ahly et Zamalek. À savoir, Ferjani Sassi, Badr Benoun, Achraf Bencherki et plein d’autres. Exemple, Al Ahly a versé 2 millions d’euros au Raja Club Athletic pour le transfert de l’international marocain, Badr Benoun.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes