Foot : le coach de Brest met la pression sur Youcef Belaïli

Foot – Depuis son arrivée au Stade Brestois 29, lors du mercato hivernal écoulé, l’ailier gauche de l’équipe d’Algérie a clairement du mal à s’acclimater. Mais quelles en sont les raisons ? Le coach Michel Der Zakarian nous en dit plus sur cette difficile et indéniable adaptation de Youcef Belaïli à Brest.  

Malgré de nombreuses sollicitations, le natif d’Oran a peiné à trouver un nouveau point de chute après la résiliation de son contrat avec le Qatar SC, le 16 décembre dernier. Sans club pendant un mois et demi, il a finalement décidé de répondre à l’appel du SB29, qu’il a rejoint librement et gratuitement le 31 janvier, afin de donner une nouvelle trajectoire à sa carrière. Toutefois, Youcef Belaïli a quelques grandes difficultés à s’intégrer à Brest, selon son coach.

S’il avait brillé en QSL (championnat qatari) sous les couleurs des Kings, le champion d’Afrique 2019 ne parvient toujours pas à marquer les esprits en Ligue 1 française. Attendu comme le sauveur sur le côté gauche de l’attaque brestoise, il n’a toujours pas trouvé le chemin des filets depuis son arrivée. Ses statistiques avec la Team Pirate se résument effroyablement à une seule et unique passe décisive en quatre matchs. 

Il est bien loin de ses standards de la QSL où il dominait les classements individuels. De quoi susciter l’inquiétude des supporters. En plus de sérieusement remettre en doute sa participation aux matchs à venir de L1, dont un face au RC Lens. Celui-ci est prévu ce samedi à 17 h 00. Ces difficultés qu’éprouve Youcef Belaïli dans l’élite du football français ont été expliquées, ce vendredi 04 mars 2022, par son entraîneur Michel Der Zakarian.

Michel Der Zakarian évoque les débuts de Youcef Belaïli et les raisons de son adaptation difficile 

L’entraîneur franco-arménien a tenu, dans un premier temps, à voler au secours de son numéro 24. Et ce, lors de la conférence de presse avant le choc contre les Lensois, comptant pour la 27e journée de Ligue 1. Malgré la période de frustration que traverse son international algérien, Michel Der Zakarian s’est montré plutôt rassurant. La question sur ses prestations n’est, selon lui, pas légitime. 

À en croire le tacticien du Stade Brestois 29, ce n’est qu’une question de quelques semaines avant que sa nouvelle recrue offensive monte en puissance et démontre toute l’étendue de son talent. Le temps d’adaptation est d’ailleurs, de son avis, la seule raison qui fait qu’aujourd’hui Youcef Belaïli brille moins qu’espéré. Michel Der Zakarian a ainsi appelé à la patience. 

« Youcef Belaïli doit s’acclimater à la Ligue 1 Uber Eats, qui est très intense ». Il s’agit là de ce qu’a en outre fait savoir le susdit locuteur, d’un ton plutôt confiant, avant d’envoyer un énorme message de pression à son attaquant de 29 ans.

« C’est à lui de travailler. Il avait fait une très bonne prestation contre Troyes et, depuis, il est un peu en souffrance physiquement. Mais c’est normal », a-t-il par ailleurs souligné. Une déclaration qui fait bien comprendre à l’ex sociétaire de l’ES Tunis qu’il va falloir un réel sursaut, demain, au stade Bollaert-Delelis, à Lens. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes