Foot : l’Algérien Djamel Benlamri condamné à payer près d’un million d’euros à son ancien club

Foot – Sur décision de la FIFA, l’Algérien Djamel Benlamri condamné à payer la somme de 905 mille euros à son ancien club d’Echabab de l’Arabie Saoudite. Voici tous les détails dans à ce sujet, dans la suite de ce passage.

En effet, sur décision de la FIFA, l’international algérien Djamel Benlamri se trouve condamné à payer la conséquente somme de 905.000 euros. Soit environ 14 milliards de centimes. Il va devoir verser cette somme à son ancien club d’Echabab de l’Arabie Saoudite dans les 45 prochains jours. Le tribunal de l’instance footballistique mondial a rendu publique l’amende dans un communiqué.

En fait, la direction du club saoudien accuse le défenseur algérien d’avoir quitté le club en 2020  en rejoignant le club de l’Olympique de Lyon, puis le club qatari El-Qatari ; alors qu’il était toujours sous contrat avec le club d’Echabab. Ce qui lui a valu une somme XXL de 905 milles euros.

Le champion d’Afrique 2019 a devant lui un délai de 45 jours pour exécuter cette décision sous peine d’être suspendu pour une période de six (6) mois. Il est utile de rappeler que Benlamri a été peu utilisé par le coach Rudi Garcia la saison dernière. C’est pourquoi il a préféré quitter l’OL pour rejoindre le Qatar SC.

algérien djamel benlamri

Coup dur pour le défenseur algérien

D’ailleurs, il faut tout aussi rappeler que pour sa libération pour l’Olympique Lyonnais en 2020, l’Algérien en est venu au clash avec son ancien club. Il avait même séché les entraînements. Pour finir par rompre son contrat. Le défenseur central de l’EN, se retrouve en procès avec Al Shabab. En plus d’être condamné par la FIFA à verser une lourde amende de près d’un million d’euros.

Un véritable coup dur pour le Fennec. Actuellement libre de tout contrat, le numéro quatre des Verts est à la recherche d’un club. Pour rappel, la dernière aventure de l’Algérien était avec le Qatar SC. Toutefois, les pensionnaires de ce club du Golf ont annoncé la résiliation de son contrat. Le mois d’avril dernier.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes