AccueilFootFoot en Algérie : La FAF charge le président de la JS...

Foot en Algérie : La FAF charge le président de la JS Kabylie Cherif Mellal

Algérie – La FAF, via un communiqué de son BF, n’a pas ménagé le président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, accusé par l’instance, régulant le monde du foot en Algérie, de mépris à l’égard de l’autorité qu’il, de l’avis de la même source, défie continuellement. Selon, le document, la Fédération ne compte pas rester les bras croisés.

En effet, le Bureau Fédéral (BF) de la Fédération algérienne de football (FAF) s’est réuni le mardi 08 septembre 2020, et de cette réunion sort un communiqué « hostile » à Cherif Mellal, président de l’un des plus grands clubs de foot en Algérie, la JSK en l’occurrence. « Les agissements du dirigeant » ont fait l’objet de sévères condamnations par ledit Bureau.

Ainsi, le BF « a tenu à dénoncer énergiquement le comportement ; et les attaques verbales du Président suspendu de la JS Kabylie ». D’après toujours la même source, celui-ci « ne rate aucune occasion pour dénigrer ses membres ; et défier toutes les instances du football et même les autorités publiques ».

Le bureau fédéral désigne Mellal ; comme provocateur et insultant. « Ne se contentant pas de décider unilatéralement d’entamer les entraînements de son équipe ; faisant fi des décisions de l’État algérien […] ce dirigeant n’a cessé d’avoir une attitude provocatrice et insultante ».

Le BF rappelle que tous ces dépassements ne resteront pas impunis ; puisqu’un examen minutieux sera fait des déclarations de ce dirigeant ; peut-on lire dans le communiqué. La FAF affirme qu’elle est dans son bon droit de recourir aux juridictions compétentes ; pour défendre son honorabilité.

Mellal est un « diviseur », accuse la FAF

En outre, le BF appelle à mettre un terme aux agissements de ce type de responsables qui, lit-on sur le document, verse dans la polémique et la division des rangs à l’intérieur de la famille du football national. Le Bureau Fédéral demeure respectueux des règles et usages, explique-t-on dans le communiqué. Et surtout de tous les clubs sans distinction aucune.

Chose que le dirigeant suspendu de ce grand patrimoine qu’est la JSK ne semble pas, d’après toujours la même source, adopter ; vis-à-vis des formations toujours en lice en Coupe d’Algérie. Cette compétition, signalons-le par ailleurs, n’aura pas lieu cette saison.

En conclusion, le BF écrit : « La JSK, tout comme les autres clubs algériens, jouit du respect et de l’accompagnement de la FAF ». Cela « dans le cadre des lois de la République ». Mais aussi dans celui « des relations basées sur la cordialité et du fair-play » que les vertus nobles du sport sont censées incorporer. C’est ainsi que l’instance footballistique termine son communiqué.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici