Fonds pour l’emploi des jeunes en Algérie : l’âge minimum fixé à 55 ans

Algérie – Le Journal Officiel comporte désormais des modifications quant à l’âge des bénéficiaires du fonds national d’appui à l’emploi des jeunes.  Apprenez tout, le 26 janvier 2022.

En effet, des modifications ont été apportées au décret exécutif n° 03-290 du 09 Rajab 1424 correspondant au 06 septembre 2003. Celui fixant les conditions et le niveau d’aide apportée aux jeunes promoteurs. Conformément à ce que rapporte le quotidien Ennahar, l’âge des bénéficiaires de l’aide du fonds national pour l’emploi des jeunes en Algérie a été relevé de 35 ans à 55 ans.

D’autant plus que des membres responsables du ministère délégué auprès du Premier ministre. Celui chargé des micro-entreprises; ont dévoilé que la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC), dont l’âge de ses bénéficiaires de l’aide financière est fixé à 55 ans, se fusionnera avec l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE).

En sus, le décret exécutif n° 03-290 du 6 septembre 2003 comportait une autre modification. Celle-ci impose aux micro-entreprises en difficulté de contribuer à leurs projets avec des fonds privés. Ceux-ci à hauteur de 5 % du montant total de l’investissement.

Cette décision intervient dans le cas où la somme de l’investissement ne dépasse pas les 200 millions de centimes. Cela dit, on impose une contribution de 10 % de la somme totale du projet. Cela, dans le cas où l’investissement est inférieur ou égal à un milliard de centimes. 

Le gouvernement algérien apporte son aide aux micro-entreprises 

Rappelons par ailleurs que, suite à la crise économique causée par la pandémie de la Covid-19, les micro-entreprises en Algérie ont tiré profit d’un appui d’une valeur de 1.000 milliards de centimes. En effet, l’Agence nationale (ANADE) a remboursé les dettes des entreprises. En particulier, celles en difficultés financières; et qui ont poursuivi leurs activités durant cette crise sanitaire.

Dans les détails, 288 micro-entreprises ont bénéficié de cette exemption de dettes. Parmi eux, on retrouve des entreprises dont les propriétaires sont décédés. De même pour les entreprises qui ont souffert de catastrophes naturelles. De plus, les responsables d’entreprises. Ceux qui ont des difficultés morales ou physiques; ont également bénéficié de cette aide de l’ANADE.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes