Foire internationale d’Alger (FIA) : plus de 30 micro-entreprises présentes

Algérie – Plus de 30 micro-entreprises prennent part à la 53ᵉ édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), a indiqué le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations. Dzair Daily relate pour vous plus de détails dans son édition d’aujourd’hui, 13 juin 2022.

Annoncée par le ministre Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, l’ouverture de la Foire Internationale d’Alger a eu lieu ce lundi 13 juin 2022 sous la supervision le président Tebboune. Cet événement se poursuivra jusqu’au 17 juin au Palais des expositions à Alger.

Rezig a déjà affirmé que plus de 30 micro-entreprises créées par l’aide de l’ANADE et l’ANGEM allaient être de la partie. Ces dernières sont actives dans plusieurs domaines industriels. À savoir, la fabrication d’équipements industriels et électroniques ainsi que les poteaux électriques. Notamment, la fabrication d’accessoires automobiles et les meubles de bureau.

Dans la même exposition, on retrouve les industries manufacturières, du prêt-à-porter, le textile et l’artisanat. C’est selon ce qu’a communiqué les services du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Micro Entreprise.

FIA 2022 : le programme établi de cette année

698 entreprises participent à l’édition de 2022 représentant 10 secteurs d’activité. 187 d’entre elles proviennent de 20 pays étrangers. Il convient de rappeler que l’édition précédente de la FIA, s’est tenue en 2019. La foire a connu la participation de 501 opérateurs nationaux et étrangers.

On comptait 361 opérateurs algériens et 140 étrangers. Ces derniers sont issus d’au moins 15 pays du monde. Cette année, après une absence de deux ans, l’édition 2022 est différente. Rezig a déclaré que la FIA 2022 occupe une superficie totale d’exposition de 24.800 m².

C’est une augmentation de 41 % par rapport à l’édition précédente. Par ailleurs, un pavillon est réservé à la wilaya de Tamanrasset comme étant un invité de cette exposition, explique le ministre. Ainsi, à partir de cette année, une wilaya par an sera invitée à mettre en valeur son patrimoine culturel, touristique et économique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes