AccueilÉconomieLe FMI parle de l'économie de l'Algérie : voici l'essentiel du rapport...

Le FMI parle de l’économie de l’Algérie : voici l’essentiel du rapport rédigé

Algérie – Lors de sa dernière visite en Algérie, le FMI a parlé de l’économie de notre pays et a rédigé un rapport détaillé à ce propos. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette nouvelle édition du mardi 22 novembre 2022.

Ainsi, ce lundi, la mission du Fonds Monétaire International a achevé sa visite en Algérie, qui a été lancé le 16 novembre 2022. En fait, cette visite, conduite par Geneviève Verdier, à savoir la cheffe de mission du FMI en Algérie, a été consacrée aux consultations de 2022 au titre de l’article IV avec les autorités algériennes. Sachant que la responsable du FMI s’est exprimée pendant sa conférence de presse sur l’état de l’économie en Algérie.

Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. Ainsi, le FMI a publié une déclaration dans laquelle il a mis la lumière sur la réalité économique algérienne.

Ce document a notamment indiqué que l’augmentation du prix de l’or noir a contribué à l’amélioration de l’économie algérienne. Et tout particulièrement après la crise sanitaire de la Covid-19. Le rapport a souligné que les réserves internationales ont atteint 53,5 milliards de dollars au mois de juillet dernier. Contre 46,7 milliards de dollars fin 2021. Ce n’est pas tout !

Le même rapport précise que l’augmentation significative des exportations hors hydrocarbures a contribué dans cette amélioration. Sachant qu’un excédent du compte des finances publiques devrait être atteint en 2022. Et ce, grâce à la hausse des exportations et à la baisse des dépenses par rapport aux attentes. C’est ce dont nous informe le quotidien arabophone Awras dans son récent numéro. 

Le FMI estime que l’Algérie est un pays encore dépendant des hydrocarbures

Avant d’aborder ce point, on précisera que ledit rapport indique que la croissance du PIB hors hydrocarbures atteindra 2,3 % en 2022. Contre 1,2 % en 2021. Ce qui garantit l’amélioration et l’épanouissement de la production locale qui s’est remise de la plupart des pertes résultant de la pandémie du coronavirus. 

La même autorité a révélé que le rythme de l’inflation en Algérie a augmenté de manière similaire aux autres pays dans le monde. À titre indicatif, l’inflation annuelle moyenne est d’environ 4,9 % par mois. Sachant que ce niveau n’a jamais été enregistré depuis 25 ans en Algérie. 

Le rapport souligne, entre autres, que la Banque d’Algérie a pris des mesures pour contrôler l’inflation, mais « la politique monétaire n’est pas toujours facilitatrice ». La même note estime que les perspectives de l’économie algérienne sont bonnes à court terme. Elle reste, toutefois, fortement dépendante des prix du carburant. Ce qui peut entraîner des risques notables. C’est ce dont a fait état la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes