AccueilÉconomieFMI : la croissance économique de l’Algérie atteindra les 4,7 % en...

FMI : la croissance économique de l’Algérie atteindra les 4,7 % en 2022

Économie – Les prévisions du FMI indiquent que le croissance économique de l’Algérie atteindra 4,7 % en 2022. Dzair Daily vous donne davantage de détails dans la suite de cet article du 13 octobre 2022.

En effet, selon le Fond monétaire international (FMI), la croissance économique de l’Algérie atteindra 4,7 % en 2022. Les estimations de l’institut international ont donc quasiment doublé par rapport au mois d’avril dernier. Où le chiffre de 2,4 % avait été annoncé comme prédiction de la croissance de l’année en cours.

Par ailleurs, et selon les nouvelles prévisions de la Bretton Woods Corporation, basée à Washington, le PIB algérien devrait augmenter de 2,6 % durant l’année 2023. Alors que les précédentes prévisions datant du mois d’avril indiquaient que le PIB évoluerait de 2,4 %. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar, dans son édition d’aujourd’hui.

Le même rapport indique que le solde du compte courant passera à 6,2 % du PIB de l’Algérie. Alors que les prévisions du mois d’avril dernier indiquaient seulement 2,9 %. Le même rapport du mois d’avril prévoyait également 0,6 % du PIB brut durant l’année 2023. Il faut savoir aussi que le solde du compte courant du pays représentait -2,8 % du PIB durant l’année 2021.

Fonds Monétaire International : le marché parallèle des devises passé au crible

Dans le même contexte, le Fonds monétaire international prévoit une croissance de 5 % pour les pays du Moyen-Orient et d’Asie centrale en 2022. Cette même croissance devrait baisser en 2023 et passer à 3,6 %. Il sied de noter que ces prévisions correspondent aux anticipations optimistes des pays producteurs d’hydrocarbures.

Dans un autre contexte, le FMI a récemment mené une étude sur le marché parallèle des devises en Algérie. Cela, sur la demande de la Banque d’Algérie dont le but est de réinjecter les sommes colossales qui s’échangent dans les canaux officiels. Les représentants du FMI ont ainsi discuté avec les spécialistes des affaires financières des raisons de la croissance du marché parallèle, et des moyens qui pourraient limiter cette croissance.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes