18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
samedi, 13 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesFlywestaf : une compagnie aérienne low cost pour concurrencer Air Algérie ?

Flywestaf : une compagnie aérienne low cost pour concurrencer Air Algérie ?

Publié le

- Publicité -

Voyage – Le projet de la création d’une compagnie aérienne algérienne à bas prix pourrait prochainement naître. Elle se nommera Flywestaf et se mesurera à armes égales avec Air Algérie sur le marché international. Obtenez de plus amples informations à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

En ces temps de crise sanitaire et économique, liée à la pandémie de Covid-19, si certains sont tentés d’abdiquer, d’autres y voient plutôt une opportunité. C’est le cas de ce groupe d’investisseurs algériens. Ensemble, ils seraient sur le point de finaliser les procédures pour le lancement d’une toute première compagnie aérienne privée dans le pays. Une spécialiste du vol pas cher, baptisée Flywestaf, qui sera en compétition constante avec Air Algérie !

C’est du moins ce que relate le quotidien francophone Le Soir d’Algérie. L’information que nous reprenons ici, ce 22 août 2021, est parue dans son édition du samedi. Ce transporteur aérien privé constitue une solution solide pour assurer un développement économique durable d’un transport aérien algérien performant au niveau mondial. Flywestaf se développera à bas coûts sur des marchés clés où Air Algérie souhaite notamment continuer à croître.

- Publicité -

D’après les premières informations, cette nouvelle compagnie aérienne privée assurera aussi bien le transport des passagers que celui des marchandises. Au-delà de la concurrence, elle projette de pallier à la forte demande attribuable à la croissance des voyageurs algériens. Un dossier d’approbation du projet a déjà été déposé auprès de la Direction de l’aviation civile et de la météorologie relevant du ministère des Transports. 

Transport aérien en Algérie : un grand pas en avant vers l’investissement privé 

Les promoteurs du projet Flywestaf ont alors introduit, mercredi dernier, une demande d’un accord de principe pour l’obtention d’un agrément. Et ce, en vue de concrétiser la mise en place d’une spécialiste des vols pas chers 100 % algérienne. Ils ont également fourni les documents complémentaires à la DACM. Ceux que la réglementation exige. C’est du moins ce que rapporte la même source médiatique, LSA.  

Celle-ci n’avance cependant aucune autre précision ou détail concernant le projet. Il convient de rappeler que le gouvernement algérien a insisté, à maintes reprises, sur la nécessité d’ouvrir le domaine aérien à l’investissement privé. Le ministre des Transports, Aïssa Bekka, a annoncé fin juillet la création d’une cellule d’écoute. Elle regroupe tous les secteurs économiques. 

- Publicité -

Elle a pour objectif de suivre et coordonner les initiatives en faveur du financement dans ce sens. De son côté, le Président de la République s’est montré favorable, en août dernier, à l’ouverture du secteur aéronautique à l’investissement privé. « Nous ne voyons aucune objection, aujourd’hui, à ce que des investisseurs privés créent des compagnies de transport aérien et maritime de marchandises et de voyageurs ainsi que des banques ».

Il s’agit là de ce qu’avait souligné Abdelmadjid Tebboune. Le chef de l’État avait d’ailleurs instruit le ministère des Transports à employer tous les moyens nécessaires en vue de conforter et consolider le trafic aérien et maritime de l’Algérie

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -