12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
mardi, 23 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentFinance islamique en Algérie : Benabderrahmane apporte des précisions

Finance islamique en Algérie : Benabderrahmane apporte des précisions

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre des Finances, Aymen Benaderrahmane a apporté de nouvelles précisions au sujet de la finance islamique et l’évolution de sa généralisation dans le pays.

Lors de son allocution ce mardi 16 mars, à l’occasion de la Journée parlementaire consacrée à la finance islamique en Algérie; le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane a apporté de nouvelles précisions à ce sujet.

Selon le ministre, la finance islamique « est avant tout une exigence sociale, avant d’être une exigence économique »; a-t-il affirmé d’emblée. Il poursuit en indiquant que la souscription aux guichets islamiques « garantit un intérêt supérieur à celui fourni par la souscription à la manière classique ».

- Publicité -

| Sujet connexe : Devises en Algérie : « Le dinar deviendra plus fort », promet Benabderrahmane

Aymen Benabderrahmane a par ailleurs tenu à préciser que les produits bancaires islamiques en Algérie; sont soumis à un certificat de conformité de l’Autorité charaïque de la fatwa pour l’activité de la finance islamique. Pour rappel, l’autorité en question délivre la certification de conformité aux banques et aux établissements financiers dans le pays.

S’agissant du développement de la finance islamique en Algérie, Aymen Benabderrahmane; a fait savoir qu’il « est encore trop tôt pour évaluer l’attractivité de la banque islamique dans la société algérienne ». Le ministre des Finances indique que cela devrait prendre « un peu de temps »; avant que son usage soit généralisé auprès des citoyens.

| Lire aussi : Algérie : Le marché noir de la devise disparaîtra, assure Benabderrahmane

En outre, le premier responsable des finances en Algérie a signalé que pas moins de « 133 guichets de finance islamique » sont recensés à travers le pays. Il précise à cet égard que l’objectif, à terme; est d’atteindre « 320 guichets islamique à travers tout le territoire national.

- Publicité -

Concernant de l’argent circulant sur le marché parallèle, Benabderrahmane a confié qu’un « montant important de fonds circulant sur le marché noir des devises. Ce dernier a été estimé à 6.000 milliards de dinars algériens en 2020 ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -