Finance Islamique Algérie : Comment obtenir un crédit d’achat immobilier ?

Algérie – Les crédits « Halal » en Algérie, étendent leur expansion jusqu’au marché de l’immobilier, grâce à l’entrée en vigueur de la finance islamique.

En effet, après le lancement des produits de la finance islamique par la BNA, la banque nationale d’Algérie, la semaine passée, la structure financière apporte plus d’éclaircissements sur les modalités d’acquisition de certains crédits, notamment le crédit immobilier « Halal » en Algérie. 

Par ailleurs, et en se référant au rapport du média Logement Algérie, l’attribution d’un financement islamique plus exactement d’un crédit immobilier « Halal » en Algérie, dépend de trois principales conditions.

A cet effet, la première condition se penche sur les revenus du demandeur qui doit être solvable. La seconde, s’intéresse à l’âge et à la nationalité du client qui ne doit pas dépasser 70 ans. Quant à la dernière formalité se focalise sur l’échéancier de paiement par mensualité, qui peut aller jusqu’à 40 ans. 

La BNA révèle les grandes lignes de sa procédure d’emprunt des crédits immobiliers « Halal »

La banque nationale d’Algérie (BNA) a souligné que, l’acquittement mensuel est soumis à une variation; imposée par deux principaux paramètres : la valeur du bien immobilier et le salaire de l’emprunteur. Ceci étant indiqué, l’institution bancaire a stipulé que le traitement des dossiers d’emprunt immobilier, ne dépasse pas les 8 jours. De plus, elle accorde une contribution financière estimée à 90 % du montant global du bien à acheter.  

De cette manière, toute personne de nationalité algérienne, âgée de moins de 70 ans; et profitant d’une rémunération dépassant les 40.000 dinars par mois, ouvre droit à un prêt bancaire « Halal » pour acquérir un bien immobilier. En sus, tout type de bien est accepté, peu importe sa nature (promotion immobilière; logement public promotionnel, logement promotionnel aidé, …etc.) De par ces explications, la BNA invite les intéressés à se rendre au siège de la banque, pour une modélisation plus explicative. 

Il est important de rappeler que cette nouvelle stratégie de financement islamique, appliquée en Algérie a pour but; d’éradiquer l’existence du marché informel. Des propos évoqués par le docteur Moussa Abdellaoui, expert en conformité des produits bancaires à la charia. Le spécialiste estime que cette nouvelle approche va redynamiser l’activité des opérateurs économiques nationaux. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici