Finance islamique en Algérie : Tebboune ordonne le lancement de banques islamiques

Algérie – Le président Tebboune a donné des instructions face à la crise que traverse le pays actuellement, en ordonnant l’accélération du processus de lancement des banques islamiques en Algérie.

Hier mardi 10 mars, au siège de la Présidence de la République, le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a présidé une rencontre consacrée à l’évaluation de la situation économique du pays au lendemain de la baisse drastique du prix du baril de pétrole à l’international, a indiqué le média arabophone El Bilad

Cette chute sévère des prix de l’or noir est étroitement liée à la propagation de l’épidémie du Coronavirus et de la décision déraisonnable prise par certains pays membres de l’OPEP de vendre leur production de brut à des prix extrêmement bas. 

Dans le contexte d’amélioration de la situation économique, Abdelmadjid Tebboune a ordonné au ministre des Finances d’activer le processus de création de banques islamiques, appuyant ainsi l’appel du colloque de la finance islamique organisé en février dernier dans le cadre d’accélérer la création de lois relatives aux banques et compagnies d’assurances islamiques.

Vers la création de banques islamiques en Algérie

En effet, il est utile de souligner que le colloque international sur la finance islamique s’est tenu à l’Université de Tipaza les 18 et 19 Février derniers, sous le thème « L’avenir de la finance islamique à la lumière des développements contemporains en Algérie ». A l’issue de ce colloque, les autorités Algériennes ont été appelées à accélérer la cadence vis-à-vis des dispositifs financiers, afin d’établir des lois relatives à la création de banques et de compagnies d’assurances islamiques, a indiqué l’Agence de Presse officielle APS ce 20 février.

Rappelons dans le même sillage, que le Syndicat National des Travailleurs de l’Éducation (SNTE) a signé une convention avec la banque El Baraka mettant à disposition des employés et retraités du secteur éducatif la possibilité de s’octroyer des crédits « Halal » sous forme de « Mourabaha ». Une mesure confirmant la volonté d’aller vers la finance islamique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes