Votre Argent

Finance islamique en Algérie : CPA va lancer une dizaine d’agences en 2020

0
Finance islamique CPA Algérie
S'abonner :

Algérie – Le Crédit populaire algérien (CPA) projette de lancer une dizaine d’agences purement dédiées à la finance islamique avant la fin de l’année courante.

En effet, dans son édition du 01 décembre, le quotidien francophone La Patrie News a rapporté une des ambitions les plus prometteuses du Crédit populaire algérien (CPA). En outre, le CPA souhaite avoir en Algérie une dizaine d’agences à son actif, toutes consacrées à la finance islamique. Et ce, avant la fin de l’année 2020.

Cette démarche a déjà débuté avec le nombre de cinq (05) agences lancées pour le moment. Elles sont majoritairement localisées à Alger. On pourra notamment cité celle de Val d’Hydra, Kouba et Ouled Fayet. En plus de quelques-unes au sud soit à Ghardaïa et Tiaret. La banque algérienne projette d’en ouvrir deux (02) supplémentaires très prochainement au niveau de la capitale. En sus, le chef de division exploitation au CPA, M. Belkhiri Hamadi a déclaré que : « L’année 2021 sera celle de déploiement en force de nos nouveaux produits ».

Le responsable rejoint les propos du ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane au sujet de la finance islamique en Algérie. Il a notamment souligné que la mise en place des produits de la finance islamique était dans le but d’attirer la clientèle. Et ainsi améliorer la situation économique en Algérie.

Selon le chef de division, ce stratagème est une façon de récupérer l’argent informel et thésaurisé par les familles. Car, en ces jours difficiles de pandémie du Coronavirus qui a impacté considérablement l’économie du pays. L’Algérie est confrontée à un manque cruel de liquidités. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien francophone.

Les accomplissements très impressionnants du Crédit populaire algérien (CPA)

La même source a confié que le CPA compte parmi les meilleures banques algériennes. Et pour être plus précis, l’établissement occupe la place de leader sur le marché national, et il compte bien la maintenir. Et pour se faire, la banque a plusieurs ambitions pour l’année 2021. On citera à titre d’exemple, la poursuite de la politique de modernisation et d’expansion.

Le chef de division a confié qu’à la date du 31 octobre dernier, l’organisme en question a financé plus de 212.000 PME soit 20% des PME qui existent sur le marché national. Un chiffre très impressionnant surtout vu les circonstances sanitaires actuelles.  

Par ailleurs, la banque ne s’arrête pas de si bon chemin et projette de financer 1.500 PME supplémentaires avant la fin de l’année 2020. Voilà de quoi bien finir l’année pour l’institution. Dans le même sillage, M. Belkhiri Hamadi révèle que le CPA a injecté plus de 1.400 milliards de dinars de crédits à l’économie nationale en 2019. Contre 1.200 milliards de dinars en 2018.

Et enfin, le responsable a conclu avec fierté que la banque dont il est chef de division a pu récupérer plus de 80 milliards de dinars des comptes des hommes d’affaires incarcérés, a rapporté le quotidien francophone.

Article recommandé :  Algérie : La BNA lancera les produits de la Finance Islamique en août

Ouverture des bureaux de change en Algérie : Ce qu’a dit le ministre (devises)

Article précédent

France : Des Algériens refusent de rentrer au pays à la fin des études

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.