9.9 C
Alger
9.9 C
Alger
vendredi, 17 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieFin du confinement en Algérie : Le comité scientifique seul “habilité” à...

Fin du confinement en Algérie : Le comité scientifique seul “habilité” à se prononcer

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre de la communication et porte parole du gouvernement a été clair dans ses propos émis ce mardi 02 juin. Selon lui et en matière de la fin du confinement en Algérie; le Comité scientifique de suivi de l’évolution du Coronavirus détient le dernier mot.

Ainsi et de manière concise, Amar Belhimer s’est exprimé sur la fin du confinement en Algérie. Il a souligné que « le comité scientifique composé des meilleurs médecins et spécialistes ». Par conséquent, « il est le seul habilité à donner le feu vert pour lever ou maintenir le confinement »; a-t-il ajouté dans l’entretien qu’il a accordé au quotidien algérien El Khabar dans son édition du 02 juin.

L’instance chargée de suivre la progression de la pandémie est une entité scientifique. Il n’est guère surprenant qu’on lui attribue une mission qui inclut la prérogative pour décider de cette démarche relative à un phénomène biologique relevant parfaitement de son domaine d’expertise; la science en l’occurrence.   

- Publicité -

Par ailleurs, le membre du gouvernement a indiqué que le déconfinement est lié, dans un rapport de dépendance, au « degré du respect des citoyens du confinement et celui des mesures préventives. Parmi celles-ci, figure le port du masque devenu obligatoire depuis le premier jour de l’Aïd El-Fitr ».

Le premier responsable du secteur de la Communication dans notre pays; a expliqué lors de la même entrevue au journal arabophone; que « l’obligation du port du masque de protection intervient en application des ordres du président de la République » Abdelmadjid Tebboune. 

Fin du confinement en Algérie : « Zéro tolérance quant au non-respect des mesures préventives »

« Le gouvernement a mis à disposition tous les moyens avec des prix abordables »; note le porte-parole. Les outils de protection sont alors, d’après le ministre; existants et l’accès à eux est facilité par les autorités. L’orateur n’a pas manqué par là de saluer « les initiatives des citoyens qui ont contribué avec plusieurs moyens de protection fabriqués localement ».

- Publicité -

Aucune excuse ne pourrait être recevable pour les contrevenants; peut-on saisir des affirmations rapportées plus haut. Les personnes qui refusent d’abdiquer aux règles de prévention et aux consignes de sécurité « encourent des peines sévères ».

Cette intransigeance est motivée, toujours selon les mêmes dires; par « un souci de préservation de la santé et de la sécurité des citoyens dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus ».

L’intervenant s’est en outre exprimé sur le déconfinement total des 4 wilayas; qui sont Saida, Tindouf, Illizi et Tamanrasset. Le ministre a expliqué dans ce sens que cela signifie le passage « d’un stade de danger à un autre moins dangereux classé comme stade de coexistence et de confrontation calme loin de la tension et de la terreur ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -