AccueilScoop et People« Le fils » de l'Algérien Cheb Khaled : « Mon père...

« Le fils » de l’Algérien Cheb Khaled : « Mon père veut m’envoyer en prison »

People – Déclarant la guerre contre son géniteur, Anyss, le prétendu fils du chanteur algérien, Cheb Khaled avoue que ce dernier veut l’envoyer en prison. Les curieux, ne bougez pas ! Nous vous dévoilons tout sur cette affaire dans notre édition du samedi 12 novembre 2022.

La guerre entre père et fils est loin d’être finie pour Anyss ! En effet, après avoir cherché à prendre contact avec son géniteur, le prétendu fils du célèbre chanteur algérien, Cheb Khaled, révèle des informations inédites au sujet de son père. Le jeune homme a alors dévoilé que le Roi du Raï veut envoyer « sa progéniture » en prison pour multiples raisons.

Effectivement, remonté contre son présumé père, le jeune homme de 26 ans s’est récemment manifesté sur les réseaux sociaux. Prenant possession de son compte Instagram, Anyss Hadj Brahim a confié avoir reçu une plainte provenant de la part de son « père ».

« Je sors d’une garde à vue en plus d’un défèrement devant le Tribunal correctionnel de Nanterre », a-t-il déclaré. Il ainsi expliqué qu’il avait reçu cette plainte suite à son passage sur le plateau de « Touche pas à mon poste », talk-show français diffusé sur la chaîne C8.

La plainte en question comporte, selon le même locuteur, le motif « harcèlement contre Hadj Brahim Khaled (Cheb Khaled) par des propos ou des comportements répétés ayant pour objet une dégradation dans ses conditions de vie, se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale ». C’est ce qu’a effectivement révélé Anyss. Cela en lisant le mot à mot de la convocation.

Décrit de fils illégitime, Anyss Hadj Brahim compte obtenir gain de cause

En effet, vraisemblablement remonté contre son prétendu géniteur, le vingtenaire ne s’arrête pas là ! Auditionné par un juge de liberté et de détention, « le fils » de l’artiste algérien s’est confié sur la situation. « Il a été demandé à ce que je ne me rends pas au domicile de Cheb Khaled et de m’abstenir d’entrer en relation avec ce dernier ». Il s’agit là de ce qu’a en outre révélé Anyss.

Cela avant d’annoncer qu’il serait, au mois de mars prochain, jugé devant le tribunal correctionnel. Ce sera, dit-il, face à « son père ». « Je vais me battre ! Je vais l’attaquer en justice à mon tour. Et je vais taper là où ça fait mal », s’est-il indigné. Loin de la fortune et de la célébrité, l’intervenant a révélé qu’avec son combat, il vise à « être connu à sa juste valeur ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes