AccueilActualitéFeux de forêts en Algérie : arrestation d’un présumé incendiaire

Feux de forêts en Algérie : arrestation d’un présumé incendiaire

Algérie – Le juge d’instruction près le tribunal de Souk Ahras a ordonné l’arrestation d’un présumé incendiaire qui serait suspecté d’avoir procédé au déclenchement de ces feux de forêts dans la même wilaya. Apprenez-en plus à ce sujet dans cette édition du 19 août 2022.

De nombreux incendies se sont déclenchés ces derniers jours, en grande partie au niveau des régions de l’Est du pays. À cet effet, des enquêtes judiciaires ont été menées pour déceler les vraies causes de ces feux de forêts en Algérie, ce qui a mené à l’arrestation d’un présumé incendiaire dans une des wilayas les plus touchées.

Effectivement, le procureur de la République près le tribunal de Souk Ahras a publié un communiqué dans ce sens. De ce fait, il a été indiqué que le juge d’instruction près le même tribunal avait ordonné la mise en détention provisoire du présumé pyromane. Ce dernier serait suspecté d’avoir mis le feu dans la forêt adjacente à la cité 400 logements.

Il sied de noter, d’après le même communiqué, que le suspect a été soumis à la fouille par les forces de l’ordre. Ce qui a conduit à la découverte de trois (3) briquets en sa possession. Par conséquent, le concerné a été présenté devant le juge d’instruction. 

Ainsi, une enquête à été ouverte à son encontre. Cela pour les crimes d’ « incendie volontaire de forêts. Incendie volontaire ayant entraîné la mort de personnes et causé des blessures et des infirmités permanentes ». Selon le communiqué du procureur de la République repris par le quotidien Echorouk.

Algérie : aboutissement de l’affaire en cas de confirmation des charges

Pour rappel, un premier bilan a été communiqué par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Kamel Beldjoud. Le responsable a fait état, hier, de 26 décès. En plus des pertes observées au niveau de la richesse forestière et les pertes matérielles. C’est dans ce sens qu’on a procédé à l’ouverture de la susdite enquête.

Par conséquent, le parquet de Souk Ahras a souligné que dans le cas où le caractère subversif des actes du susdit suspect sera confirmé, il sera procédé à l’engagement de certaines procédures. Celles liées à la saisie de la section en charge des affaires de terrorisme. Cela, au tribunal de Sidi M’hamed dans la capitale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes