Fermeture des écoles à cause du Covid-19 en Algérie : Berkani précise

Algérie – Le Dr Bekkat Berkani déclare que la fermeture des écoles et des établissements d’enseignement à cause du Covid-19 était très peu probable, et que les citoyens devront réagir avant la catastrophe.

En effet, en ce qui concerne l’aspect éducatif, et à la lumière des rumeurs qui circulent, le Dr Bekkat Berkani a souligné lors de son interview avec la Radio de Sétif, que la fermeture des écoles et des établissements d’enseignement en Algérie à cause du Covid-19 est très peu probable, d’après notre source le site Elbilad.

Néanmoins, le membre du Comité scientifique de suivi de l’épidémie de Corona; a déclaré qu’il serait quand même temps de tirer la sonnette d’alarme après avoir enregistré 642 cas atteints par le Covid-19. Plus précisément, dans les wilayas les plus atteintes et surpeuplées qui connaissent un épuisement au sein des services de santé, toujours d’après notre source le site arabophone Elbilad.

Par ailleurs, il déclare que la possibilité d’imposer un confinement total en Algérie était à exclure; et que la décision revient après tout aux walis. Il estime, tout de même, qu’on a besoin d’une réaction de la communauté avant la catastrophe, en raison de l’évolution de l’épidémie du coronavirus. Car, il ajoute que même si l’Algérie est toujours isolée du monde, le risque reste présent en ces temps de grippe saisonnière.

Cornavirus : Situation dans les wilayas les plus atteintes

De plus, Berkani a aussi évoqué la situation épidémiologique dans les wilayas de Jijel et Sétif. Ce dernier estime que ces régions enregistrent une augmentation soudaine dans le nombre de cas en raison de l’insouciance des citoyens. Il déclare que Sétif a déjà vaincu la maladie auparavant, mais que la situation actuelle devient préoccupante; car les citoyens se sont vite mis en confiance en croyant que l’épidémie est terminée, toujours d’après notre source.

Dans ce sens, l’expert demande plus de rigueur de la part du gouvernement contre les violateurs des mesures préventives et sécuritaires déjà imposées. Ainsi, il a souligné la nécessité d’une réaction collective et individuelle de la société face à la saturation des hôpitaux et à leur incapacité à prendre en charge les cas les plus graves.

Cependant, pour ce qui est du championnat algérien de football; il déclare que ce dernier ne peut pas être repris dans les circonstances actuelles du pays; surtout après avoir enregistré des cas de contamination parmi les joueurs. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes