AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantFermeture des écoles en Algérie : Le syndicat SNTE favorable

Fermeture des écoles en Algérie : Le syndicat SNTE favorable

Algérie – Le SNTE en Algérie réclame la fermeture des écoles au vu des circonstances sanitaires actuelles et dans le cas où la situation ne s’améliore pas et que le nombre de contaminés augmente.

En effet, dans un communiqué, la SNTE, syndicat national des travailleurs de l’éducation relève plusieurs points essentiels qui doivent être pris en charge. Selon notre source Algérie éco, le syndicat appelle à la fermeture des écoles; car il est évident que les établissements scolaires peinent à appliquer le protocole sanitaire. C’est pourquoi ce dernier explique qu’il faudra fermer les écoles au cas où le nombre de contaminations augmenterait.

Il est vrai que le gouvernement a annoncé que la fermeture des écoles aurait un effet néfaste sur les enfants; mais il est important de prendre en considération la situation sanitaire actuelle. Il est essentiel que toutes les conditions sanitaires puissent être respectées pour la protection de tout le personnel pédagogique. Néanmoins, dans un communiqué de la SNTE, on affirme qu’il y a un grand manque de moyens pour respecter le protocole sanitaire.

La SNTE dénonce également le problème de la mise en place des horaires et des programmes. De toute évidence, le corps éducatif et administratif n’arrive pas à gérer la pression.

Le secrétariat national du syndicat continue son combat

Effectivement, le secrétariat national du syndicat rappelle les gestes sanitaires et attend un total respect de ces derniers de la part des instituts. Selon la même source, il rappelle l’importance de tout mettre en œuvre pour faire face au coronavirus. On rapporte également qu’il a demandé des professeurs diplômés des écoles supérieures et d’engager les candidats qui sont en liste d’attente.

En dernier lieu, le secrétariat appuie sur les revendications du syndicat pour tout ce qui concerne la médecine du travail, la retraite; les services sociaux, l’amélioration du pouvoir d’achat, le logement; les tarifs scolaires, les subventions, les primes ainsi que le droit du travail et la liberté syndicale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes