30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 19 juillet 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantFaute de moyens financiers, des étudiants doués mettent fin leur rêve de...

Faute de moyens financiers, des étudiants doués mettent fin leur rêve de présenter un projet innovant en France

Publié le

- Publicité -

Boumerdès, Algérie – Les étudiants de la faculté des Hydrocarbures et de la Chimie de l’Université M’hamed Bougara de Boumerdès ont brillé par leur inventivité en décrochant la première place au « Minus CO2 Challenge » organisé par l’EAGE. Mais cette victoire, aussi prestigieuse soit-elle, a soulevé une question inattendue : comment financer l’avenir d’un projet si prometteur?

Le projet lauréat propose une solution énergétique avant-gardiste. En fusionnant l’énergie éolienne et solaire, des étudiants de Boumerdès ont élaboré un double système de stockage dans des cavernes de sel. D’un côté, le stockage d’énergie à air comprimé (A-CAES) se destine aux besoins énergétiques quotidiens. De l’autre, un système de stockage d’hydrogène se charge des variations saisonnières. L’objectif ? Assurer une viabilité économique à long terme en identifiant les sites optimaux pour le stockage.

- Publicité -

La précarité des étudiants algériens : La réalité des défis financiers

Leur triomphe au « Minus CO2 Challenge » aurait dû être un tremplin vers une mise en application concrète de leur projet, notamment par leur participation en France pour représenter l’Algérie. Cependant, ils se sont retrouvés face à une impasse financière. Malgré leur talent, leur détermination et leur potentiel évident, ces étudiants ont vu l’opportunité de concrétiser leur rêve s’éloigner faute de moyens.

La participation à la compétition en France, qui aurait été une opportunité pour attirer des investisseurs et des partenaires, est menacée par le manque de financement. Sans soutien financier, l’Algérie risque de voir une innovation majeure rester dans l’ombre.

Vers un soutien renforcé pour les talents émergents

L’histoire des étudiants de Boumerdès met en lumière un défi majeur pour de nombreux jeunes talents à travers le monde. Le potentiel intellectuel et l’innovation ne suffisent pas toujours. Il est essentiel que les institutions, le gouvernement, le secteur privé et la société civile reconnaissent et soutiennent ces talents, pour que leurs idées ne restent pas lettre morte, faute de financement.

- Publicité -

En valorisant et en soutenant ces jeunes innovateurs, nous garantissons non seulement leur avenir, mais aussi celui de notre pays et, à plus grande échelle, de notre planète. Il est temps d’investir dans notre avenir commun.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -