AccueilSociété et CultureFaits DiversUne famille en Algérie a profité d'aides sociales françaises : la justice...

Une famille en Algérie a profité d’aides sociales françaises : la justice précise

France – Une famille en Algérie est arrivée à encaisser des aides sociales françaises en restant sur le territoire algérien. Tous les détails dans la suite de cet article du mercredi 16 février 2022.

Nombreux sont ceux qui ont été impactés financièrement par la pandémie de la Covid-19. Une situation à laquelle bon nombre de citoyens algériens ou étrangers s’est confronté. C’est notamment le cas de cette famille algérienne, qui a, tout en restant en Algérie, profité d’aides sociales françaises depuis six (06) ans, rapporte Visa Algérie.

Effectivement, il s’agit d’une famille originaire d’Algérie, composée de six (06) membres. À faible revenu, les parents sont parvenus à toucher une partie des aides étatiques par la Caisse d’allocations familiales française (CAF). Ensuite, le reste leur a été versé par Pôle Emploi. Par ailleurs, le montant de la somme versée par la sécurité sociale française s’est élevé à 80.000 euros au total. 

Il s’agit d’une somme déboursée au profit de la famille en question, dans une durée de six (06) ans. C’est-à-dire entre l’année 2015 et 2021. Soit, la somme de 550 euros mensuellement. Justifiant leur incapacité financière, cette famille originaire d’Algérie vivait à travers les aides du RSA (revenu de solidarité active). Néanmoins, pour bénéficier de ces aides étatiques, il faut être installé en France. Ce qui n’était pas le cas pour ce couple !

Allocations familiales : les parents devant la justice 

D’après ce qui a été rapporté hier par le média français, le Dauphiné Libéré, à la suite de leur infraction, les parents se sont présentés devant la justice. L’enquête s’est déroulée au tribunal d’Avignon. Accusé de fraude, le couple a justifié son acte par la santé fragile du père. En effet, le père avait, selon leurs dires, besoin de faire des allers-retours réguliers entre l’Algérie et la France pendant ces six (06) dernières années.

Sans pour autant être conscients de la gravité des choses, les parents de quatre (04) enfants ont été condamnés. Et ce, d’une peine de trois (03) à quatre (04) mois de prison avec sursis. Ainsi, ils devront procéder au remboursement des dettes. De retour en France depuis 2021, le couple a déjà entamé la procédure de paiement de la somme perçue au préalable.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes