Bensalah limoge Fafa Benzerrouki, la présidente du CNDH

Fafa Benzerrouki, présidente du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) a été limogée par Abdelkader Bensalah.

Le chef de l’État par intérim a mis fin aux fonctions de Fafa Benzerrouki, a annoncé dans la soirée de ce mardi, 29 octobre un communiqué de la présidence de la République rendu public et annoncé à l’ENTV.

Magistrate de carrière, Mme Benzerrouki a eu un long parcours dans le milieu de la justice et a été la première femme élue au poste de présidente du CNDH l’Institution, le 9 mars 2017. L’organisme officiel chargé de gérer la question des droits de l’Homme en Algérie.

En outre, le communiqué publié par la présidence n’explique pas les raisons de ce licenciement. Fafa Benzerrouki a été démise de ses fonctions « à sa demande », souligne le communiqué.

Notons par ailleurs que durant ces derniers mois, marqués par un mouvement populaire et des arrestations « arbitraires » notamment des étudiants, des militants, des journalistes et des blogueurs, le CNDH a accordé peu d’intérêt à la situation des droits de l’Homme en Algérie. Situation qui s’est « sérieusement dégradée » selon plusieurs observateurs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes