« Et si Facebook disparaissait ? » : des Algériens s’enthousiasment

Digital – Une panne inédite des différents services de Facebook a bouleversé la planète durant plusieurs heures, ce qui a amené les Algériens à imaginer leurs vies sans les réseaux sociaux. 

En effet, hier pour une durée de quelques heures, des milliards d’internautes n’avaient plus accès aux services des différentes plateformes des réseaux sociaux, à savoir Facebook et Instagram et des messageries Messenger et Whatsapp, ce qui a conduit les Algériens à se poser quelques questions.

Ils discutent sur Facebook de la disparition de Facebook ! Ça a un côté ironique, oui. Toutefois, le sujet possède une dimension qui a assez de profondeur et une portée sociale. Comment était notre vie avant ? Que faisaient les gens pour se distraire ou pour passer le temps avant l’existence de Facebook ?

Ce sont les questions que la majorité des internautes se sont posées hier lors de cette monumentale coupure. Les services ont finalement repris progressivement vers les coups de 23h45. Seulement, ce « scandale » a laissé place à de nombreuses controverses.

Le « pour » et le « contre » : les nostalgiques l’emportent 

Du côté des adeptes algériens, les réponses à ces questions n’étaient pas si complexes que ça. Au fait, la majorité d’entre elles étaient favorables à la disparition des réseaux sociaux. Le monde réel l’emporte sur le monde virtuel. Certains estiment que ça donnera plus de temps aux gens à faire autre chose. Comme par exemple se réunir en famille ou entreprendre d’autres activités. À savoir le sport ou la lecture.

Tandis que d’autres, en particulier ceux qui ont un business à gérer sur ces plateformes ne sont pas vraiment enthousiastes à cette idée. Dans le détail, certains parlent de centaines de millions qui peuvent être perdus si il n’y avait plus ces réseaux. Une chose est sûre, nous sommes tous amenés à réfléchir à deux (02) fois et à revoir nos priorités et ce qui est vraiment important dans notre vie.

Facebook : une fuite d’informations serait derrière cette panne historique

En outre, selon le quotidien Ennahar, les actions du géant Facebook ont baissé d’un taux de 5 % après cette coupure. D’autant plus que la même source a rapporté certaines informations autour d’une fuite importante d’informations. Des détails auraient été divulgués au sujet de la politique de gestion du journal américain, The Wall Street Journal.

Il est à souligner que le géant des réseaux sociaux applique des règles différentes lorsqu’il s’agit des comptes à grande envergure. Au fait, l’ancienne directrice de production de Facebook aurait déclaré que : « Facebook met les profits au premier plan de ses intérêts ». Cela, même si parfois il est question de « discours de haine ». 

Cependant, une chose est sûre, aujourd’hui, beaucoup disent s’être levés avec une nouvelle vision de la vie, des priorités, des besoins et des objectifs. Certains commencent même à réfléchir à ne plus se tourner vers ce monde virtuel, tandis que d’autres sont toujours réticents. Toutefois, beaucoup se demandent combien de temps durera cette réflexion ?

Est-ce que Facebook et Instagram réussiront à se faufiler dans nos vies encore plus ? Est-ce que les messageries Messenger et Whatsapp pourront un jour laisser place à de « vrais » débats et discussions dans le monde réel autour d’un café ou un déjeuner ? Seul l’avenir nous le dira. Pour l’instant, les avis à ce propos divergent sur le Web

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes