Fabrication d’affaires scolaires en Algérie : 63 nouvelles autorisations préalables délivrées

Algérie – Suite à l’ouverture des souks de la Rahma pour la vente des articles scolaires, le directeur général de la régulation et l’organisation des marchés au ministère du Commerce a annoncé la délivrance de 63 autorisations pour la fabrication des affaires scolaires. Dzair Daily vous en dit plus, ci-après. 

Selon Samy Kolli, près de 63 nouvelles autorisations de fabrication des affaires scolaires en Algérie ont été délivrées. En effet, cette décision a été prise suite à l’ouverture des Souks de la Rahma pour la vente des articles scolaires. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, vous n’avez qu’à lire l’intégralité de cette édition du 3 août 2022. 

Avec l’approche de la rentrée scolaire 2022 – 2023, les prix des affaires scolaires ont connu une hausse sans précédent ! D’ailleurs, les prix ont augmenté de 150 % à 250 %. Et ce, selon les révélations des organisations de protection de consommateurs. On notera à titre d’exemple qu’un cahier de 32 pages est à 27,39 dinars sur les marchés de gros.

Tandis que celui de 48 pages est à 41,08 dinars. À en croire les estimations de l’Association de Protection et Orientation du Consommateur et son Environnement, chaque élève nécessite entre 6.000 DA et 12.000 DA de fournitures scolaires. Face à cette situation assez délicate, le ministère de Commerce n’a pas tardé à réagir. 

Et ce, en annonçant la mise en place de plusieurs mesures pour lutter contre cette hausse effroyable, d’une part. Et préparer la rentrée scolaire dans des conditions meilleures, d’une autre part. Vous trouverez plus de détails à cet égard dans les lignes qui suivent. 

Vers l’augmentation des fabricants d’affaires scolaires en Algérie

Comme on l’avait susmentionné, les autorités responsables sont intervenues afin de lutter contre cette crise qui a chamboulé les parents et les élèves. Dans le détail, le directeur général de la régulation et l’organisation des marchés au ministère du Commerce, Samy Kolli, a annoncé la délivrance de 63 autorisations de fabrication de fournitures scolaires. 

En tout cas, il s’agit de ce que rapporte le média arabophone El bilad. Dans le même sillage, on précisera que 90 % du matériel scolaire proposé sur le marché national est importé de l’étranger. Donc vous l’aurez certainement compris, le ministère suscité vise à inonder le marché de la Rahma par les articles scolaires produits localement.

Et ce, en vue d’absorber la hausse des prix. Surtout après la rareté et le manque d’offres de certaines fournitures à cause du retard des commandes. Pour rappel, l’Association nationale des importateurs de fournitures scolaires avait déjà annoncé un retard dans la délivrance des licences d’importation. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes