AccueilÉconomieExportation vers l'Afrique : voici la stratégie de l'Algérie

Exportation vers l’Afrique : voici la stratégie de l’Algérie

Algérie – Pour améliorer l’exportation vers l’Afrique et se faire une place dans le secteur au niveau continental, l’Algérie a trouvé un plan. Notre pays va mettre en place des zones de transit à travers trois (3) différentes wilayas frontalières avec des pays africains. Plus d’informations sont disponibles ci-dessous, ce mardi 17 août 2021.

Le but est de hisser la cadence des expositions. Et créer donc de la richesse au profit des générations futures. À cet effet, le groupe public de transport terrestre de marchandises et de logistique, Logitrans, a commencé son projet. Ce dernier consiste à construire des zones de transit. C’est dans trois différentes wilayas. Elles sont aux frontières avec des pays africains. C’est dans le but d’encourager les opérations d’exportation de l’Algérie vers l’Afrique.

La directrice du développement chez Logitrans, Selmani Radhia, s’est exprimée en fait ce mardi. C’était dans une déclaration faite à la Radio algérienne. Echorouk a repris ses propos. La directrice s’est alors prononcée sur le lancement du projet visant à mettre en place des autoroutes. Ce sera au niveau de Tindouf, Tamanrasset et Illizi. Les autoroutes relieront ces villes frontalières à des pays africains. 

Ce plan s’effectue dans le cadre d’une entrée en vigueur dans la zone du libre-échange continentale africaine (Zlecaf). « La construction de ces installations logistiques répond aux normes internationales », a ajouté la directrice du développement.

Un projet facilitant l’accès aux marchés africains

Effectivement, d’après Ziad Berrah, P-DG du groupe BZ spécialisé dans l’importation et le commerce général, le projet s’est mis en place pour faciliter l’accès aux marchés africains. La décision de mettre en place des zones de transit logistique au niveau des trois wilayas est prise par la réunion du gouvernement.

Selon la même source, Berrah a affirmé que l’entrée du secteur privé pourra créer une compétitivité dans la qualité des services. « Ils pourront ainsi adopter des nouvelles méthodes qui seront innovantes à propos du transport des marchandises », confie-t-il à la station radio par le biais de laquelle on a discuté des exportations

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes