Exportation : le ciment algérien effraie les Égyptiens

Algérie – Le ciment algérien présente un concurrent sérieux en matière d’exportation pour les Égyptiens notamment sur les marchés ouest-africains. Apprenez-en davantage à ce sujet dans les prochaines lignes de cet article du 1er juin 2022.

Apparemment, l’exportation du ciment algérien fout la trouille aux Égyptiens. Selon le responsable du secteur marketing de l’une des cimenteries égyptiennes, les opportunités d’exportation de l’Égypte se réduisent significativement dans les pays d’Afrique de l’Ouest.

Cela est principalement dû à l’ampleur que prennent les exportations algériennes en la matière dans ces mêmes régions. Dans le détail, le chargé du marketing a annoncé que les chances réduites s’expliquent par le coût élevé de la fabrication du ciment en Égypte par rapport à l’Algérie. Face à cela, le cadre a fait des propositions aux autorités de son pays.

Celles-ci serviront d’alternatives qui permettront de réduire les frais liés à la production du ciment. Sa déclaration a été rapportée par la chaîne de télévision généraliste El Bilad TV. Ainsi, l’homme à la tête du Lafarge Égypte a sollicité le gouvernement pour fournir du gaz naturel qui servira à l’industrie du ciment en Égypte. Et ce, en remplacement au charbon dont les prix ont augmenté dernièrement.

Exportation du ciment : un secteur prometteur pour l’Algérie

De son côté, l’Algérie renforce les efforts pour notamment développer la stratégie déployée dans ce secteur. En effet, les autorités concernées visent à porter la production nationale du ciment à 50 millions de tonnes annuelles. Cette quantité est un objectif à atteindre d’ici l’horizon 2025.

Conformément aux précisions du média susvisé, la production annuelle de l’Algérie en la matière varie actuellement entre 25 et 30 millions de tonnes. En revanche, la demande nationale avoisine les 22 millions de tonnes seulement. Cela dit, la production couvre alors largement les besoins nationaux.

Selon les experts, le gouvernement algérien s’est donc tourné vers l’exportation pour commercialiser le surplus produit du ciment. À ce propos, il convient de noter que les expéditions de l’Algérie alimentent principalement de nombreux pays de l’Afrique ainsi que ceux du continent américain.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes