AccueilÉconomieExportation en Algérie : la Direction générale des impôts dévoile de nouvelles...

Exportation en Algérie : la Direction générale des impôts dévoile de nouvelles mesures

Économie – La Direction générale des impôts (DGI), en Algérie, annonce la mise en place de mesures d’accompagnement inédites à l’avantage des entreprises exerçant l’activité d’exportation de biens et de services. Le reste des détails est à découvrir ci-dessous. 

L’export est devenu l’un des principaux piliers de l’économie algérienne. Il se retrouve ainsi à la base d’un territoire algérien innovant, immuable et florissant actuellement. Une efficacité à renforcer. En effet, pour garder le cap, les hautes autorités du pays s’affairent à activer tous les leviers dont elles disposent. Dernier effort en date : les dispositifs et mesures de soutien à l’exportation en Algérie dont a fait état la Direction générale des impôts (DGI). 

C’est alors via un communiqué, repris ce samedi par l’agence APS, que le susdit établissement public chargé de la gestion de la fiscalité de l’État et des collectivités territoriales s’est manifesté. Il y indique ainsi l’instauration d’une procédure simplifiée. 

Celle-ci, souligne-t-on, est réservée aux traitements des demandes. Celles introduites par les sociétés réalisant des opérations d’exportation de biens et de services sises sur le territoire national. Nous vous en disons plus dans la deuxième partie de cette édition du dimanche 15 janvier 2023. 

Demandes d’autorisation d’exportation en procédure simplifiée : tout ce qu’il faut savoir 

Selon le même document, le processus schématisé en question concerne l’agrément au régime des achats en franchise de TVA, le remboursement des crédits de TVA et de l’avance financière de 30 %. En plus des attestations de situation fiscale. Cela en cas de transfert de fonds à l’étranger en relation avec les opérations d’exportation.

Il s’agit là de ce qu’a fait savoir la DGIElle a par ailleurs invité l’ensemble des concernés à la contacter via son adresse mail pour de plus amples informations à ce sujet. Soit celle-ci : sadiratouka.contactdgi@mf.gov.dz.

Un tel procédé permettra aux entreprises de « s’informer, dans les meilleurs délais, sur les procédures fiscales en relation avec l’activité exercée ». Il leur offrira notamment la possibilité de « faire part des difficultés éventuellement rencontrées en la matière ». 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici