AccueilPolitiqueGéopolitiqueUn expert analyse la visite en Algérie de Mario Draghi, président du...

Un expert analyse la visite en Algérie de Mario Draghi, président du Conseil des ministres d’Italie

Politique – Le président du Conseil des ministres d’Italie, Mario Draghi en l’occurrence, rend visite à l’Algérie. Voici comment un expert a analysé sa venue sur le territoire national.

En effet, le président du Conseil des ministres d’Italie, Mario Draghi, a débarqué en Algérie dans le cadre d’une visite officielle, ce lundi 18 juillet 2022. Cela, en vue de participer au quatrième sommet gouvernemental italo-algérien. Il s’agit d’un événement pour lequel les médias italiens ont accordé une grande importance.

Lors de cette visite, le Premier ministre italien a été accompagné par une importante délégation. Selon les précisions de la chaîne de télévision généraliste Ennahar TV, il est question du ministre des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, et la ministre de l’Intérieur, Luciana Lamorgese.

En sus, d’autres membres du gouvernement italien ont notamment manifesté leur présence sur le sol algérien. C’est à l’image du premier responsable du secteur de la transition écologique, Roberto Cingolani, ou encore  le ministre des Infrastructures et de la Mobilité durable, Enrico Giovannini.

La délégation comprenait, en outre, deux autres responsables italiens. Il s’agit de la ministre italienne pour l’Égalité des chances et la Famille, Elena Bonetti, ainsi que de la chargée du ministère de la Justice, Marta Cartabia, apprend-on par le biais de la même source médiatique.

Mario Draghi en Algérie : voici le poids de sa visite selon les experts

À ce propos, un expert a révélé, au micro de la chaîne susvisé que la visite de Mario Draghi en Algérie est très importante. Elle porte sur de nombreux aspects, tels que les denrées alimentaires, les énergies renouvelables ou encore la pêche. Les relations italo-algériennes, notamment celles qui concernent l’aspect économique, sont, de ce fait, des relations de partenariat stratégique qui visent à atteindre l’excellence.

Par ailleurs, le même locuteur a souligné que l’Algérie est aujourd’hui le premier partenaire de l’Italie. Et cela, que ce soit à l’échelle continentale ou par rapport au Moyen-Orient. Pour appuyer ses propos, l’intervenant a indiqué que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’élève à plus de 8 milliards de dollars.

D’autre part, il a mis en exergue le volume des investissements italiens en Algérie. Il a alors précisé que ces engagements sont très importants aussi. En particulier, ceux liés au domaine de l’énergie et des énergies renouvelables. Dans ce même sillage, un spécialiste a également fait part de sa propre analyse concernant le même sujet.

Dans une déclaration au média susvisé, l’expert a révélé que l’axe Algérie – Rome sera un élément très puissant dans les relations économiques algériennes. D’abord, entre les deux pays, l’Algérie et l’Italie, puis entre l’Algérie et l’Europe. Et cela, en commençant par le domaine vital et stratégique représenté par le pétrole et le gaz qui s’étendrait par la suite jusqu’à inclure d’autres domaines de partenariat.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes