AccueilPolitiqueGéopolitiqueExercices militaires russo-algériens : Moscou révèle les véritables objectifs

Exercices militaires russo-algériens : Moscou révèle les véritables objectifs

Algérie – Moscou s’est exprimé à propos des exercices militaires russo-algériens qui auront lieu en novembre prochain sur les frontières algéro-marocaines. Dzair Daily vous apporte plus de détails à cet égard dans les lignes qui suivent.  

Dans le cadre du programme de coopération militaire entre les deux pays, des exercices militaires russo-algériens sont prévus en novembre prochain. À cet effet, Moscou a donné plus de précisions à ce sujet. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 27 septembre 2022.

Tout d’abord, on notera que cette opération militaire se déroulera au niveau de la région de Hammaguir. Soit dans la wilaya de Béchar en mois de novembre. Soit près des frontières algériennes avec le Maroc. Sans grande surprise, les médias internationaux ont longuement évoqué cette opération. 

D’autant plus qu’il s’agit d’une action militaire qui serait dirigée à l’encontre d’une partie tierce, a-t-on estimé. Effectivement, la Russie n’a pas tardé à réagir aux rumeurs relayées. D’ailleurs, la réponse est venue de la part de la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, en l’occurrence. Vous trouverez davantage de détails, ci-après. 

Maria Zakharova : Les exercices bouclier du désert vise la lutte contre le terrorisme 

Par le biais d’une déclaration rapportée par l’agence de presse russe Spoutnik, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova a dévoilé les raisons qui sont à l’origine de cette opération militaire. Contrairement à ce qui a été relayé, la diplomate suscitée a réaffirmé qu’il s’agit d’un exercice programmé pour lutter contre le terrorisme. 

D’ailleurs, elle a fait savoir que ladite opération n’est en aucun cas dirigée à l’encontre d’une partie tierce. Par ailleurs, on soulignera que des unités des forces armées de différents pays prendront part à ces manœuvres militaires. Notamment de l’Égypte, du Kazakhstan ou encore du Pakistan. En effet, c’est ce que rapporte le média Awras

Dans le même sillage, le journal français Jeune Afrique a indiqué que cette opération porte des connotations symboliques pour plusieurs parties. Dans le détail, la région d’Hammaguir est restée sous la domination coloniale française jusqu’à 1967. Soit cinq ans après l’indépendance, révèle la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes