Excuses de la France pour l’Algérie : Un historien Algérien tacle Marine Le Pen

Algérie / France – La récente déclaration de Marine Le Pen publiée sur son compte Twitter, concernant les excuses que demandent les dirigeants algériens, lui a attiré les ripostes de plusieurs historiens et hommes de droit algériens. 

La question des excuses pleines de la France pour l’Algérie, auxquelles a fait référence le président Abdelmadjid Tebboune, dérange grandement Marine Le Pen. En effet, quelques jours après la restitution des crânes des résistants algériens; la politicienne française a critiqué la demande des dirigeants algériens; pour elle il s’agit d’un geste afin de masquer le présent. Il est clair que l’extrême droite française n’a pas digéré la nouvelle Algérie loin de l’influence française. 

Les provocations de la présidente du RN se multiplient à chaque fois qu’elle ressent un rapprochement Algéro-Français. Cependant, cette fois plusieurs historiens algériens ont répondu à ces provocations. Ainsi, l’historien Mohamed El Amine Belghit a déclaré au quotidien algérien, Echourouk; que les pensées de Le Pen ne sont pas étrangères à la droite française imprégnée de pensée coloniale. De plus, il a rappelé la vérité à propos de son père; « qui est un criminel de guerre, avec une expérience éprouvée dans la torture d’Algériens durant l’occupation française »

Selon lui, celle-ci se serre de la question, afin de servir son programme électoral et de renverser le président Emmanuel Macron. S’agissant de la déclaration de Marine Le Pen à propos des problèmes de la jeunesse et de l’économie; l’historien a n’a pas mâché ses mots. « Tous les pays du monde souffrent de problèmes sociaux et économiques »; faisant également référence à la France. « Malheureusement, ceux qui entravent nos nouvelles réformes, sont des fidèles à la France »; a-t-il regretté. 

Vers l’interruption du rapprochement Algéro-Français ?

Pour sa part, Amer Rakhila, avocat et chercheur dans la mémoire nationale, a indiqué à notre source que le discours de Le Pen n’est pas nouveau. Il s’agit « d’un mélange de racisme et de fascisme »; a-t-il avancé. Il y va fort en ajoutant que sa déclaration politique représente « une extension de la théorie nazie qui dominait en Europe au 19e siècle dans ses relations avec les pays étrangers ».

« À chaque fois que la droite française sent qu’il y a un rapprochement dans les relations Algéro-Françaises; celle-ci ne peut s’empêcher de démontrer sa position extrémiste afin d’appuyer l’avortement du rapprochement entre les deux pays »; a fait remarquer Rakhila. Par ailleurs, il poursuit en affirmant que le parti de Marine Le Pen est préoccupé par les nouvelles réformes en Algérie; estimant que la tendance de la nouvelle autorité algérienne; va réduire l’hégémonie et les privilèges français en Algérie.

De son côté, le maître Ammar Khababa a expliqué au même média qu’en réalité; il n’y a pas loi juridique internationale qui oblige légalement la France à présenter des excuses et à admettre ses crimes. Néanmoins, il existe plusieurs pays qui ont présenté des excuses aux pays qu’ils ont colonisé; et certains ont même fourni une indemnisation matérielle; a-t-il fait savoir.  

Cependant, « les accords d’Evian stipulent la cessation du suivi judiciaire pour toutes questions liées à la période de guerre, mettant fin aux poursuites individuelles contre toute partie française »; a signalé l’homme de droit. Toutefois, il a réaffirmé que la France doit avouer et s’excuser moralement, pour ses crimes. Ainsi, ces excuses ouvriront la porte à une nouvelle page entre l’Algérie et la France; a-t-il conclu.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes