AccueilActualitéAlgérieL'ex-directeur de l'aéroport d'Alger en prison : il a écopé d'une peine...

L’ex-directeur de l’aéroport d’Alger en prison : il a écopé d’une peine de 6 ans

Justice – L’ancien directeur général de l’aéroport d’Alger, Tahar Allache, a été condamné, ce dimanche, à six (6) ans de prison. Nous vous dévoilerons plus de détails à ce sujet dans les paragraphes qui suivent. 

En effet, la Cour d’Alger a rendu, ce dimanche 23 octobre 2022, son verdict concernant l’affaire de l’ex-DG de l’aérogare algéroise. Tahar Allache, directeur générale de l’aéroport international d’Alger-Houari-Boumédiène, a ainsi vu sa peine allégée en appel, le condamnant pour corruption dans la gestion de la SGSIA à six (6) ans de prison.

Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echaab, dans son dernier numéro, paru aujourd’hui. L’ancien directeur général de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA) qui gère l’aéroport d’Alger avait été condamné en première instance à huit (8) ans de prison.

Le juge du pôle pénal, économique et financier du tribunal Sidi M’hamed avait prononcé la peine, en juillet dernier. Celle-ci avait été assortie d’une amende d’un million de dinars algérien. 

Rappelons, par ailleurs, que le même tribunal avait également ordonné le placement d’Allache dans un établissement pénitentiaire. En plus de la confection de tous ses fonds et biens immobiliers. L’ancien patron de l’aéroport d’Alger est poursuivi pour des faits de corruption dans la gestion de la SGSIA. Une institution qu’il a dirigée pendant une dizaine d’années. 

Algérie : la peine de l’ancien DG de l’aéroport d’Alger allégée en appel 

Pour rappel, Tahar Allache a été limogée de son poste de directeur général de la SGSIA le 31 mai dernier. Mohamed Layachi Akacem a récupéré ses fonctions le 18 juin dernier. Il a été installé par le ministre des Transports, Abdallah Mounji. 

En outre, Tahar Allache comparaissait en compagnie d’une douzaine de cadres de la SGSIA. Les faits concernent notamment la gestion du projet du nouveau terminal international de l’aéroport d’Alger. Le procureur de la république près du tribunal de Sidi M’hamed avait requis quinze (15) années pour les faits qui lui sont reprochés. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes