Économie

Évasion fiscale et opacité financière : Classement de l’Algérie en 2020

0
évasion fiscale algérie
S'abonner :

Algérie – Selon l’indice 2020 sur le secret financier rendu public par Tax Justice Network, l’Algérie récolte un score de 80% la classant à la 23ème place au monde.

L’Algérie se voit attribuer la 23e place en terme d’opacité financière au niveau mondial sur les 133 pays examinés par l’ONG britannique Tax Justice Network; spécialisée dans la réglementation fiscale et financière internationale. L’indice d’opacité financière classe les pays en fonction de l’intensité avec laquelle le système juridique et financier du pays permet aux riches et aux criminels de cacher et de blanchir de l’argent.

Au niveau Africain, l’Algérie est en tête de liste avec un score de 80% en termes de manque de transparence financière. « L’indice classe le système juridique et financier de chaque pays avec un score de secret sur 100. Un zéro sur 100 est une transparence totale et un 100 sur 100 est un secret total ». Quant au niveau de la région MENA, l’Algérie est classée troisième après les Émirats Arabes Unis et le Qatar. S’agissant des voisins marocain et tunisien, ces derniers sont classés respectivement à la 72e et 78e position.

Le rapport de la TJN indique que l’Algérie a un niveau de classement « très secret », gratifiant son système financier d’un blâme. Ainsi, le pays enregistre un score de 100% secret dans différentes activités financières, notamment dans la déclaration des propriétés; en plus du critère de transparence en termes de partenariats. Plus explicitement, il s’agirait d’un manque de transparence total en termes de données sur les propriétés effectives ou légales et sur les comptes annuels.

La criminelle machine de dilapidation des finances publiques qui a vidé les caisses du trésor public a remis en question la crédibilité de l’entité juridique. À cet égard, l’analyse attribue un score de 100% d’opacité à la juridiction Algérienne. Il est de même pour l’évasion fiscale et la déclaration des informations sur la propriété effective des entreprises ainsi que leurs comptes, le score est encore une fois de l’ordre de 100% d’opacité.

S’agissant du degré de corruption, un rapport annuel a été établi en début 2020 par Transparency International, selon l’indice de perception de la corruption (IPC) qui classe l’Algérie à la 106e position, perdant ainsi une place par rapport à l’année précédente.

Article recommandé :  Récupérer l’argent volé à l'Algérie est « extrêmement difficile » selon l'Ambassadeur de l'UE

Coronavirus : L’Algérie doit se préparer au « scénario Italien »

Article précédent

Marché automobile en Algérie : Baisse de l’importation des voitures de 38%

Article suivant

Lire aussi

avatar
  S’abonner  
Notifier de