L’euro poursuit sa hausse face au dinar algérien sur le marché des devises

Algérie – À la lumière de la crise multidimensionnelle, le dinar algérien continue sa baisse et est, encore une fois, confronté à la montée de l’euro sur le marché parallèle des devises (squares) dans notre pays

- Advertisement -

En effet, le taux de change du dinar algérien ne semble guère se relever sur le marché informelle des devises. Et c’est apparemment bien parti pour durer encore dans le temps. Effectivement, et selon des experts, tant que le maintien des frontières nationales fermées persiste, la valeur des devises étrangères dont l’euro continuera de croître face au dinar. 

La raison en est que la suspension des vols contribue fortement à diminuer la quantité des devises qui circulent sur le marché interbancaire. En outre, la monnaie européenne poursuit son chemin en pente montante, laissant le dinar algérien en fâcheuse posture. Ainsi, 1€ s’échange contre 212 DA sur le marché parallèle. 

Lire aussi : Devises en Algérie : Hausse record du dollar face au dinar (change officiel)

Il s’agit là du taux de change observé ce 09 mars 2021. Le même cas de figure se présente également pour le billet vert. Un dollar américain (1$) vaut, aujourd’hui mardi, pas moins de 176 DA à la vente. Pour expliquer ce fait économique, le quotidien francophone Liberté a exploré plusieurs hypothèses.

Elles concernent les potentiels facteurs directement liés à la hausse ininterrompue des devises fortes face au dinar algérien. Alors, la crise multiforme qui touche le pays est une des raisons majeures de cette chute du dinar, suggère le média national.

Sujet connexe : Algérie : Taux de change du Dinar face à l’Euro ce 08 mars (devises)

Ce qui porte en fait sur la crise sanitaire, en plus du manque de liquidité bancaire sur le marché officiel. D’autre part, on a étale, comme facteur déterminant, les multiples interventions qu’a pratiquées la Banque d’Algérie (BA) sur le taux de change officiel. Effectivement, la BA a ajusté à plusieurs reprises le taux de change de la monnaie nationale.

Ce sont donc tous ces éléments, mis bout à bout, qui ont contribué à fragiliser le dinar algérien. Ils ont aussi fait que la demande, sur la devise étrangère en Algérie, dépasse de loin l’offre disponible sur le marché. Pour épargner, beaucoup de citoyens préfèrent avoir recours à la monnaie unique européenne, qu’ils estiment plus stable, note la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes