Euro-dinar : le taux de change des devises au square en Algérie en hausse de 20 %

Algérie – Le taux de change du Dinar face aux fortes devises, à savoir l’Euro et le Dollar a fortement baissé ces derniers jours. On vous en dit plus, juste ci-dessous. 

Effectivement, le Dinar en Algérie a encore perdu du terrain face à l’Euro et le Dollar. Et tout particulièrement cette semaine où il a établi des nouveaux records de baisse. Sachant que le taux de change de l’Euro, du Dollar et de la Livre sterling a dépassé de 20 % les niveaux enregistrés pendant la période du Corona et de 10 % les niveaux enregistrés avant la pandémie. 

D’autre part, les cambistes s’attendent à ce que le prix des principales devises augmente encore au cours des prochains jours. Une période qui, pour rappel, coïncide avec les fêtes de fin d’année. Surtout que les vols aériens et voyages maritimes ont connu une forte demande ces derniers jours.

C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk dans son édition d’hier. Pour les intéressés, Dzair Daily vous livre, ce dimanche 07 novembre 2021, plus de détails à cet égard. En termes de chiffres, le taux de change du Dollar américain au niveau du marché parallèle (Square Port-Saïd) a atteint, ce samedi, 191 dinars à l’achat et 189 dinars à la vente.

Tandis qu’un euro s’échangeait contre 219 dinars à l’achat et 217 dinars à la vente. La Livre sterling, quant à elle, valait hier au niveau du marché noir, 248 dinars à l’achat et 245 dinars à la vente. C’est aussi ce dont a fait état la source susmentionnée. 

Les raisons de la hausse de la valeur de l’Euro par rapport au Dinar, selon un expert

Si les devises fortes s’échangent, dorénavant, à des sommes bien plus conséquentes, en Algérie. Et ce, comparé à ce dont il était question il y a quelques semaines en arrière, c’est dû à plusieurs raisons, affirme un spécialiste en économie.  Il s’agit alors de Kamel Si Mohammed qui est un professeur en finance à l’université d’Ain Temouchent.

Ce dernier a donc déclaré, lors d’un entretien accordé à Echorouk, qu’il est temps, aujourd’hui, d’organiser les opérations d’achat et de vente des devises. Cela, en ouvrant des bureaux de change officiels pour les voyageurs de manière tout à fait légale. Tout en appliquant une marge de bénéfice raisonnable pour toutes les parties.

Ce qui permettra, par conséquent, de mieux contrôler l’échange de devises fortes qui est sortie du contrôle, ces dernières années, au niveau du marché noir. On rappellera, par ailleurs, que le plan d’action du gouvernement, approuvé en septembre dernier, comprend plusieurs stratégies.

Parmi elles, celle qui consiste à absorber l’argent qui circule au niveau du marché informel des devises. Ce qui se concrétisera avec l’ouverture de bureaux de change et l’amélioration des services bancaires. Ainsi qu’avec la modernisation du système financier et bancaire en Algérie. C’est aussi ce dont nous informe la même source déjà mentionnée. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes