Euro – Dinar (DZD) : chute des devises au square suite à la reprise des vols

Algérie – Suite à l’annonce de la réouverture des frontières et la reprise progressive des vols, le square assiste à une baisse tangible des devises, notamment de l’Euro, face à la monnaie nationale, le Dinar (DZD). 

Après avoir tourné au ralenti pendant des mois qui paraissaient pourtant sempiternels, le marché parallèle des changes reprend petit à petit son cours normal. Et pour cause : Sa principale clientèle, soit les vacanciers et les importateurs feront bientôt leur apparition. Depuis l’annonce de la reprise graduelle des vols d’Air Algérie, le Dinar (DZD) rompt avec ses mois moroses et sa dégringolade face aux principales devises, à l’instar de l’Euro.

Après plus d’une année d’absence, les ressortissants algériens, qui constituent l’une des principales sources d’approvisionnement, pourront regagner le pays. Un retour qui manifestement rime avec l’alimentation du marché parallèle des devises. Les cambistes veulent justement en saisir le sens en vue d’en faire leur miel. 

En effet, depuis trois (3) jours la valeur de la monnaie nationale s’est stabilisée et connaît actuellement une hausse. La principale devise échangée aux squares perd son allure. Elle s’échange, ce 17 mai 2021,  face au Dinar à 21.000 DA pour 100 Euros à la vente et 20.800 DA à l’achat. Avec cette consolidation du dinar algérien, le marché informel des changes semble avoir trouvé un certain équilibre. 

Euro – Dinar (DZD) : Les effets du déverrouillage de l’espace aérien sur la monnaie unique européenne 

Ce lundi, au lendemain de l’annonce de la reprise d’activité d’Air Algérie, les changeurs aux quatre coins du pays s’attendent à des transactions à de hauts niveaux. Au demeurant, il n’a pas fallu longtemps aux monnayeurs pour exhiber des liasses de billets européens à un taux de change assez abordable. « Ce dimanche, la monnaie de l’UE a connu sa plus forte baisse depuis la crise sanitaire à Annaba, Constantine ou encore à Tébessa ». 

C’est ce qu’a expliqué, ce lundi, un cambiste. Il s’est exprimé dans les colonnes du quotidien généraliste, Echorouk en l’occurrence. À vrai dire et selon le même intervenant, un Euro s’échangeait, ce 16 mai, à 20500 DA dans l’Est du pays. D’après lui, les échanges transfrontaliers parallèles aux frontières tuniso-algériennes ont, eux aussi, atteint une baisse maximale. 

« Un Dinar tunisien s’échange en ce moment à un prix qui n’excède pas les 49 DA », informe en outre le changeur algérien. Le locuteur précise par ailleurs que le recul actuel de l’Euro pourrait être conjoncturel. Les taux de change, souligne-t-il, dépendent de l’amas de devises qu’importera les voyageurs lors de la réouverture des frontières aériennes et maritimes, à compter du 1er juin.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes