Euro – Dinar algérien : l’importation de voitures et la reprise des vols flambent le square

Algérie – À la lumière de l’annonce de la reprise progressive des vols, ainsi que le retour de l’importation de voitures, le square assiste à une augmentation considérable des devises étrangères, à l’instar de l’euro et le dollar, face au dinar algérien.

Fortement affecté par la crise sanitaire et la suspension des vols, le marché parallèle algérien de la devise a connu une stagnation générale ces derniers temps. Cependant, il reprend petit à petit son cours normal, suite aux nouvelles instructions des autorités algériennes qui enflamment le square en flambant le taux ce change de l’euro devant le dinar algérien.

Effectivement, l’instruction de la reprise des vols, ainsi que l’importation de voitures ont boosté le taux de change des devises étrangères au square Port-Saïd. C’est ce qu’a rapporté, hier, le média généraliste arabophone Echorouk. En effet, la reprise annoncée n’a pas été de bonne augure pour la monnaie nationale.

Les devises étrangères se négociaient alors à des prix forts au square. La hausse a touché notamment, l’euro, le dollar américain, la livre sterling et le dollar canadien. Ainsi, un euro s’échangeait face au dinar algérien à 21.200 DA pour 100 euros à la vente et 21.000 DA à l’achat.

Les taux de change sur le marché parallèle de la devise

De son côté, le dollar étasunien a enregistré une hausse à la vente. Il s’échangeait contre 173 DA à l’achat et se vendait à une valeur maximale de 177 DA. D’autre part, la Livre sterling s’achetait à 233 DA, contre 237 à la vente. En ce qui concerne, le dollar canadien, il s’échangeait au square Port-Saïd à 137 DA à la vente.

Quant à l’achat, il s’effectuait à 133 DA. Si l’on se fie aux informations rapportées par le média sus-cité, les changeurs prévoient la poursuite de cette tendance haussière. Ils pronostiquent une hausse de la valeur des devises étrangères. Cela, suite à la mise en vigueur de la directive, à partir du 1er juin 2021. 

Le deuxième indicateur, ajoute la même source médiatique, porte sur l’importation de voitures d’occasion, dites de moins de trois (3) ans. Cette dernière est, en effet, contenue dans l’avant-projet de la Loi de finances complémentaire (LFC) pour l’année 2021.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes