Euro – Dinar en Algérie : les prévisions des cambistes du square

Algérie – Alors que l’ouverture partielle des frontières et la reprise des vols d’Air Algérie s’approchent à grands pas, les cambistes lancent des spéculations au sujet du taux de change de l’euro face au dinar dans le square (marché informel). Voici ce qu’ils prédisent. 

Sur les larges avenues à arcades de l’incontournable lieu de change du dinar en Algérie, le Square Port-Saïd en l’occurrence, des cambistes, avec de maigres liasses de billets d’euro noircis par la sueur aux creux des mains, se tiennent debout pour interpeller les passants, sans grand succès. C’est un climat d’attente, empreint d’imprévisibilité et d’incertitude qui règne sur le marché parallèle des devises ces jours-ci. 

Avec les nouveaux rebondissements que connaît le dossier des frontières en Algérie, les changeurs de devises donnent leurs prévisions au sujet du taux de change de la monnaie unique européenne contre celle algérienne. Le quotidien généraliste El Watan a recueilli leurs témoignages dans un article paru ce jeudi 27 mai 2021. Notons tout d’abord qu’une unité d’euro s’est échangée hier à 210,20 DA sur ce marché même. 

Aux yeux d’un cambiste, rapproché par le média francophone, le dinar est loin de retrouver sa santé de fer. Il continuera, indique-t-il, à baisser encore et encore. Un autre cambiste estime qu’à l’heure actuelle, il n’est pas possible de prédire l’évolution du taux de change sur le marché.

Il consolide son fusil d’épaule avec la rareté de demande et d’offre, pour lesquelles, le change est soumis. Avec la fermeture des frontières, l’offre est très amoindrie, souligne-t-il. Les Algériens de l’étranger, étant bloqués aux quatre coins du monde, ne peuvent pas échanger leur argent en Algérie. 

Square et marché officiel : le dinar baissera-t-il encore ? 

Ces cambistes qui s’activent dans le change des devises depuis quelques années espèrent que le marché se déconfine avec les avions d’Air Algérie qui redécolleront bientôt. Néanmoins, d’après la même source, le marché parallèle pourrait bien rester stable dans les jours à venir.

Malgré le desserrement de la vis sur les restrictions du voyage, le calendrier estival des Algériens pourrait bien être comme celui de l’an précédant, d’après le même média. Pour exprimer sa vision des choses, celui-ci avance le recul du pouvoir d’achat en Algérie.

Seule une reprise totale des vols pourrait donc sortir le marché de son hibernation ou du moins faire bouger les choses, estime alors El Watan. Passons maintenant au marché officiel dont lequel le dinar connaît depuis plusieurs mois une chute inéluctable des plus drastiques. 

D’après l’économiste Kamel Benkhebecheche, la valeur de la monnaie algérienne pourrait baisser encore. Il prévoit à ce que le taux de change sur le marché informel suive celui dans le marché officiel. Notons, avant de conclure, qu’un (01) euro vaut 170,10 DA dans celui-ci. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes