Étudiants Algériens en difficultés en France : Une association se mobilise

France – L’association humanitaire ACEM se mobilise pour répondre aux besoins des jeunes étudiants Algériens en difficulté financière en ces temps de crise sanitaire.

Le virulent virus de la COVID-19 apparu en décembre en Chine s’est rapidement propagé dans le monde provoquant une crise sanitaire et économique majeure. Depuis plusieurs mois donc la planète est frappée par cette crise sanitaire, notamment les étudiants étrangers en France, algériens, tunisiens, marocains, et des étudiants d’Afrique de l’ouest entre autres. Alors que la France s’est retrouvée dans un confinement strict le 30 octobre dernier, les étudiants étrangers se retrouvent dans une profonde incertitude. 

L’année 2020 aura été, pour beaucoup d’entre eux, un vrai calvaire. Sachant que l’épisode de coronavirus a placé un grand nombre d’associations caritatives en difficultés financières et matérielles. Les étudiants étrangers, notamment des Algériens sont de plus en plus nombreux à avoir du mal à joindre les deux bouts. Mais la crise sanitaire n’a pas freiné l’ardeur de l’association de la Chaîne de l’Entraide Méditerranéenne (ACEM). 

En effet, lors de la première phase du déconfinement, ce samedi 28 novembre, les commerces et associations ont repris leurs activités. Par conséquent, les bénévoles d’ACEM ont décidé d’apporter leur soutien et venir en aide aux étudiants étrangers, et aux personnes en situation irrégulière. Une collecte de produits alimentaires et approvisionnements quotidiens a été organisée et mise en place pour ces étudiants dépourvus, a rapporté le média arabophone Ennahar.

La présidente de ACEM, Nacera Arsouli et ses bénévoles se mobilisent pour soutenir les étudiants en situation de précarité 

Au micro de la chaîne Ennahar, la dirigeante de l’association ACEM a déclaré que son équipe et elle; ont reçu des milliers d’appels de la part de jeunes étudiants démunis, ces derniers se sont retrouvés sans ressources depuis le mois d’octobre; « avant les étudiants arrivaient à trouver un emploi et subvenir à leurs besoins; mais depuis cette crise sanitaire beaucoup d’entre eux et même des familles ont du mal à survivre. 

Aujourd’hui, avec l’allégement du confinement mes collègues et moi avons décidé de contacter les donateurs. De nombreuses personnes ont répondu présentes comme vous pouvez le voir », ajoute-t-elle. Un étudiant algérien témoigne de la difficulté que les étudiants étrangers rencontrent en ces temps de pandémie.

 «C’est d’autant plus difficile en période de crise sanitaire, ce n’est pas évident; particulièrement pour nous les nouveaux étudiants en France arrivés il y a 2 mois, par rapport au logement, emploi…, etc. ». Par ailleurs, Karima, une bénévole; confirme l’union, la solidarité et la bienveillance de l’association humanitaire ACEM avec ces jeunes étudiants; tout en espérant évidemment sortir grandis de cette crise sanitaire liée au COVID-19.      

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !