Études en Algérie : qu’est-ce que l’université de la formation continue (UFC) ?

Algérie – Dzair Daily vous livre plus d’informations quant à l’université de la formation continue, notamment en Algérie. En plus de ses conditions d’accès. 

La formation continue charpente un rôle primordial pour les établissements d’enseignement supérieur, dont les universités. En Algérie, le fondement de l’université de la formation continue remonte au 26 mai 1990 par le décret exécutif n°90-149. D’ailleurs, l’article 01 de l’arrêté constitue : « Ce décret crée l’Université de la formation continue, l’organise et précise son fonctionnement en tant qu’université ».

Selon l’énoncé de l’article, l’UFC est considéré comme une université à part entière. En d’autres termes, celle-ci est sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Ainsi, elle accorde la possibilité à tout citoyen représentant les critères d’admission d’accéder à la formation supérieure.

Cet établissement compte 53 centres répartis sur tout le territoire national, en effet. Il faut savoir aussi que ce sont les enseignants universitaires qui assurent les formations. En outre, l’université en question offre des formations diplômantes dans divers domaines et cycles d’enseignement. Ces dernières années, le nombre de la demande des étudiants désirants s’inscrire à l’UFC a, d’ailleurs, fortement augmenté.

Les conditions d’accès à l’UFC   

En son temps, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Boubekeur Benbouzid, a fixé les conditions d’accès à l’UFC. Dans le détail, le décret ministériel du 28 décembre 1994 a indiqué que les candidats ayant un baccalauréat de l’enseignement secondaire peuvent s’inscrire.

En plus des candidats admis aux examens de passage d’admission en première année de graduation, organisés par les établissements de formation continue. Il est à noter, en outre, que l’UFC remet aux concernés une attestation de succès provisoire. En fait, celle-ci est évaluée comme un baccalauréat UFC équivalent d’un baccalauréat classique.

À titre de précision, la fonction publique le reconnaît comme l’équivalent d’un baccalauréat classique. Et cela, suivant la note n° 292 du 2 juin 1998 relative aux équivalences administratives. Donc, en fin de cycle de la formation, l’UFC délivre à l’étudiant un diplôme d’études universitaires appliquées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes