20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
vendredi, 24 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergieL'Espagne reporte son acheminement de gaz vers le Maroc à cause de...

L’Espagne reporte son acheminement de gaz vers le Maroc à cause de l’Algérie

Publié le

- Publicité -

Énergie – Après la mise en garde de l’Algérie à son homologue espagnol sur le contrat gazier, l’Espagne reporte son acheminement de gaz vers le Maroc. Nous vous dévoilerons plus de cette prise de décision, dans la suite de cet article du samedi 7 mai 2022.

En effet, la tension diplomatique entre l’Algérie et l’Espagne sur la question du Sahara Occidental règne toujours. Par conséquent, l’Algérie a mis en garde son homologue espagnol au sujet du contrat gazier qui relie les deux pays. De ce fait, l’Espagne a reporté son approvisionnement en gaz du Maroc en raison de la crise qui s’est installée avec l’Algérie, rapporte Echorouk.

Effectivement, en réponse à son revirement sur le dossier du Sahara Occidental, l’Algérie a menacé l’Espagne de rompre le contrat gazier entre Sonatrach et ses clients espagnols. Et ce, dans le cas où ces derniers venaient à l’acheminer le gaz algérien vers le Maroc. En effet, le ministre de l’Énergie et des Mines en Algérie a été, dans son communiqué, clair à ce sujet. 

- Publicité -

Cependant, il est utile de noter que la réponse du département de Mohamed Arkab n’a pas précisé le nom du pays. Néanmoins, ce dernier bénéficierait d’un approvisionnement du gaz algérien en « flux inverse ». Cela dit, la sanction économique semble porter ses fruits. La pression exercée par l’Algérie a mené l’Espagne à geler ses activités. Celles-ci concernent son acheminement du gaz vers le Maroc.

Tensions entre Alger et Madrid : un seul perdant.. Rabat ? 

En effet, suite aux discussions entre le département de Mohamed Arkab et celui de Teresa Ribera, l’Espagne a décidé de reporter son approvisionnement gazier au profit du Royaume chérifien. Et ce, jusqu’à la mise en place d’un nouveau système de surveillance. Ce protocole s’installe dans la lignée de la décision de l’Algérie. Le pays a donc décidé d’aller jusqu’à rompre son contrat avec l’Espagne. Telle chose si celui-ci venait à acheminer le gaz algérien vers un pays tierce. Soit, Rabat.

Selon des médias espagnols, le gouvernement de Pedro Sánchez a demandé aux responsables de la société espagnole de distribution de gaz, Enagás, d’instaurer de nouvelles mesures. Il s’agit d’une mise en place d’un système de garantie de provenance afin de rassurer l’Algérie. Cellui-ci concerne le gaz importé par le Maroc sur le marché international.

- Publicité -

Par ailleurs, et malgré sa capacité à approvisionner le marché gazier du Maroc. Néanmoins, l’Espagne n’a, jusque-là, versé aucune quantité de gaz à Tanger. Ainsi, le pays attend d’obtenir des factures d’achat de gaz de la part du voisin marocain. Cela dans le but de les transférer à l’Algérie pour prouver sa source et sa destination.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -