L’Espagne annonce la régularisation des jeunes sans-papiers travailleurs

Espagne – Le gouvernement espagnole a déclaré le lancement d’une autre opération de régularisation au profit d’une catégorie des résidents sans-papiers. Parmi ceux-ci les Algériens répondant aux critères requis seront concernés.

Ce mardi 26 mai, l’Espagne a pris la décision d’attribuer un permis de travail et de séjour de deux ans. Les bénéficiaires de ces documents susceptibles d’être renouvelés pour deux ans supplémentaires, sont les jeunes (18 à 21 ans) sans-papier travailleurs en Espagne; rapporte le quotidien espagnol El País et cité par le site Visa et Voyages Algérie – VVA.

La régularisation profitera aux migrants qui, mineurs, ont pénétré sur le sol espagnol. Souvent, ils ont eu leur tout premier contrat d’embauche suite à la promulgation d’un arrêté royal du 7 avril dernier. Le texte visait le recrutement de main d’œuvre d’origine étrangère. Le but était de remédier au recul de la masse ouvrière induite par le verrouillage des frontières.

« L’octroi d’une autorisation de travail de deux ans, sans limitation de secteur ou de territoire; stimule la pleine intégration des jeunes sur le marché du travail, une revendication de dizaines d’ONG qui ont œuvré pour leur insertion depuis leur arrivée en Espagne en tant que mineurs »; note le journal espagnol.

Sans-papiers en Espagne : Les adolescents d’origine étrangère ont l’accès à la vie professionnelle

Les jeunes migrants n’œuvrent alors uniquement pas droit au séjour légal. Mais aussi à l’accès au marché du travail dès 16 ans. Rappelons par ailleurs et selon la même source la prolongation des mesures exceptionnelles de l’arrêté royal du 7 avril. Ceci du 30 juin au 30 septembre tel qu’approuvé par le Conseil des ministres. 

Il convient de rappeler que 1600 Algériens ont débarqué de manière illégale sur les côtes espagnoles pendant les 5 derniers mois de l’année 2020. Le chiffre relayé par la presse locale, surpasse de loin celui des candidats à l’immigration clandestine en provenance du Maroc ou de la Tunisie. 984 marocains et 240 Tunisiens. Les deux additionnés donneront 1224. Ce qui demeure toujours inférieur au nombre des Algériens.

Soulignons également que le plus grand pays de la Péninsule ibérique compte rouvrir ses frontières aux touristes étrangers. La période de cette réouverture est prévue pour le mois de juin prochain. La situation sanitaire de l’Espagne est jugée par son gouvernement comme étant apte à la réalisation d’une pareille démarche.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes