14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueGéopolitiqueL’Espagne intègre la Russie dans l’équation de son conflit avec l’Algérie

L’Espagne intègre la Russie dans l’équation de son conflit avec l’Algérie

Publié le

- Publicité -

Espagne – Suite à la rupture du traité d’amitié avec l’Algérie, le gouvernement de Pedro Sánchez accuse la Russie et l’intègre dans l’équation de ce conflit. Dzair Daily relate pour vous tous les détails, dans la suite de cet article du lundi 13 juin 2022.

En effet, le conflit algéro-espagnol prend de plus en plus d’ampleur. Cela après la rupture du traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, conclu en octobre 2002. Suite à cette tension diplomatique entre les deux pays, l’Espagne accuse à son tour la Russie et l’intègre dans l’équation de son conflit avec l’Algérie, rapporte Awras.

Effectivement, en raison de la situation complexe qui règne entre l’Algérie et l’Espagne, le gouvernement de Pedro Sánchez s’est tourné vers l’Union européenne. Celui-ci a dénoncé les mesures prises par le Gouvernement d’Abdelmadjid Tebboune. Notamment celles liées à la suspension des échanges commerciaux entre les deux pays.

- Publicité -

Par ailleurs, de son côté, la ministre de l’Économie espagnole, Nadia Calviño, s’est exprimée, ce lundi, à ce sujet. La responsable a déclaré avoir remarqué « un net rapprochement entre l’Algérie et la Russie ». Et ce, lors de la réunion de printemps du Fonds monétaire international, en avril dernier. De plus, elle a signalé que « la décision prise par l’Algérie de suspendre le traité d’amitié avec l’Espagne n’était pas une surprise ».

La ministre espagnole accuse la Russie d’avoir une main suspecte dans l’affaire

En réponse aux coups portés à Pedro Sánchez, le gouvernement espagnol tente, tant bien que mal, de relayer les faits. Conformément à ce que rapporte la même source, Calviño a tenté d’apporter des explications. Celles-ci concernent la prise de décision de l’Algérie à l’encontre de son pays. Cela, en positionnant la Russie au milieu du conflit algéro-espagnol

Selon les informations relayées par le quotidien espagnol, El País, l’Algérie n’était pas la seule décisionnaire. Ainsi, l’Union européenne a constaté que la dernière visite du ministre des Affaires étrangères russe en Algérie aurait une relation avec les récentes décisions prises à l’encontre de l’Espagne. C’est en tout cas ce que rapporte le site spécialisé Awras, qui cite comme source le média espagnol.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -