AccueilÉconomieÉnergieL’Espagne a augmenté ses ventes de gaz algérien au Maroc ?

L’Espagne a augmenté ses ventes de gaz algérien au Maroc ?

Énergie – L’Espagne a intensifié ses exportations du gaz vers le Maroc, une étape qui coïncide avec l’augmentation des quantités du gaz algérien livrées à la péninsule ibérique. Retrouvez plus de détails à ce sujet dans les paragraphes qui suivent. 

En effet, l’Espagne a considérablement augmenté son approvisionnement en gaz au Maroc, via le Gazoduc Maghreb-Europe (GME) : s’agit-il alors du gaz algérien ? C’est un dossier auquel s’est intéressé le quotidien arabophone Echorouk dans son dernier numéro, paru ce samedi 17 décembre 2022. 

Dans le détail, les chiffres officiels de l’entreprise Enagàs, publiés par le journal El Confidencial, révèlent une augmentation de 344 % de la fourniture de gaz au royaume chérifien. Et cela par rapport aux mois précédents. Selon les mêmes données, le flux de gaz de juin à novembre dernier a connu une hausse de 821 %. 

En juin, elle a pompé 60 GWh. Puis, elle est passée à 533 GWh en décembre. Cela avant d’enregistrer 119 GWh en septembre et 328 GWh en octobre. En examinant ces chiffres, il est clair que les quantités destinées au Maroc étaient faibles au mois de juin. Une période qui coïncide avec une baisse des quantités exportées par Sonatrach vers l’Espagne. 

Gaz : l’Espagne intensifie ses exportations vers le Maroc

Mais les exportations de gaz vers le Maroc ont rapidement augmenté au fil des mois, tout comme les quantités importées par l’Algérie vers le pays ibérique. Le territoire algérien est ainsi redevenu le premier fournisseur de l’Espagne en matière de gaz. 

Il est difficile de déterminer si les quantités qui vont à Rabat sont du gaz algérien. Mais cette coïncidence soulève de nombreuses questions. Cela puisque Madrid a commencé à pomper de petites quantités vers le Maroc à un moment où les volumes en provenance de l’Algérie diminuent. Mais, l’acheminement a augmenté au même moment avec la hausse de l’approvisionnement en gaz algérien

À travers ces données, on peut déduire que Madrid, après s’être senti à l’aise en termes d’approvisionnement pour couvrir ses besoins, s’est efforcé d’augmenter les exportations vers le Maroc

Pour rappel, le ministre algérien de l’Énergie avait menacé en avril dernier de résilier le contrat de gaz avec l’Espagne. Cela au cas où une partie de celui-ci serait dirigée vers une destination non stipulée dans le contrat.

Le même responsable avait noté qu’un tel procédé serait considéré comme un manquement aux obligations contractuelles. Selon lui, cela pourrait entraîner la résiliation du contrat liant Sonatrach avec ses clients espagnols. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici