AccueilGuide VoyagesEspace Schengen : un nouveau pays européen fait son entrée

Espace Schengen : un nouveau pays européen fait son entrée

Voyage – Un nouveau pays européen va faire son entrée dans l’espace Schengen au cours du prochain mois. Apprenez plus de détails à ce sujet dans la suite de ce numéro du 9 décembre 2022. 

En effet, l’Union européenne (UE) a donné, ce jeudi 8 décembre, son accord à l’intégration d’un nouveau pays européen à Schengen, son espace sans frontières. Les ministres de l’Intérieur réunis à Bruxelles en Belgique ont approuvé l’adhésion de la Croatie dans cette zone. Au sein de laquelle plus de 400 millions de personnes peuvent voyager librement, sans contrôle aux frontières intérieures.  

Ce pays de l’Europe de l’Est qui compte environ 3,9 millions d’habitants devrait en faire partie dès le mois prochain. C’est ce qu’a annoncé la présidence tchèque du Conseil de l’UE sur Twitter. « L’espace Schengen s’étend pour la première fois depuis plus d’une décennie. Le Conseil des ministres de l’Intérieur et de la Justice de l’UE a accepté la Croatie comme membre à compter du 1er janvier 2023 », a-t-il affirmé. 

De son côté, le Conseil européen s’est exprimé. Dans un communiqué rendu public, il a expliqué que « les restrictions liées à la circulation des personnes à travers les frontières terrestres et maritimes entre la Croatie et les autres États membres de l’espace Schengen seront supprimées ». Il s’agit de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone El Bilad.

Espace Schengen : l’UE rejette l’adhésion de la Bulgarie et la Roumanie   

Par ailleurs, le Conseil européen a ajouté que « les restrictions de circulation à travers les frontières aériennes seront supprimées à partir du 26 mars 2023 ». À la suite de cette annonce, la Croatie devient ainsi le 27ᵉ membre de la zone européen à libre circulation

En contrepartie, l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans cette même zone semble compromise. Le Conseil européen a donc rejeté leurs demandes d’adhésion. En cause, l’Autriche et les Pays-Bas ont utilisé leur véto pour heurter leurs candidatures. Ils n’auront donc d’autre choix que de patienter. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes