Éric Zemmour : « Je n’ai rien contre les étrangers, simplement je préfère les Français »

France – Connu pour son rejet et son inquiétude qu’il ne cache pas de l’immigration, Éric Zemmour a affirmé ne pas stigmatiser les étrangers, admettant toutefois « préférer les Français ». Les lignes qui suivent de notre édition du 19 octobre 2021 décrypte pour vous ses nouvelles déclarations. 

À l’approche des élections présidentielles françaises, le célèbre essayiste et polémiste continue d’animer la sphère médiatique ainsi que politique tout en laissant encore planer le doute sur sa potentielle course à l’Élysée. Fidèle à lui-même, il n’a de cesse de fustiger formellement l’immigration en France. Une fois n’est pas coutume, Éric Zemmour justifie ses positions politiques par sa considération pour les « Français plus que les étrangers ». 

Une déclaration qui intervient après ses allégations polémiques selon lesquelles il a déclaré que la diversité culturelle n’a jamais rien amené de bon à son pays. « La France est une chance pour les immigrés. Mais l’immigration n’en est plus une pour la France depuis longtemps ». Il s’agit là, faut-il le rappeler, de ce qu’avait déclaré Éric Zemmour dans un entretien accordé au média français RMC, au début du mois courant. 

Des propos jugés comme constituant un discours « raciste » qui « incite à la haine » et que le principal intéressé a tenu à élucider. Du moins à sa guise ! « Je rassure tout le monde, je ne veux pas renverser la République. Deux, xénophobes, c’est quelqu’un qui n’aime pas les étrangers. Je rassure aussi je n’ai rien contre les étrangers ». C’est ce qu’a donc déclaré Zemmour, ce lundi, d’un ton sec, presque grondeur. 

Éric Zemmour s’en prend violemment à l’immigration légale et illégale 

La mondialisation et l’Islam sont devenus selon le journaliste politique deux forces inouïes qui menacent la France. Il les décrit à demi-mot comme les armes de destruction de la nation française. Une rhétorique typique d’Éric Zemmour et que celui-ci considère comme étant une véritable preuve de patriotisme. « Je n’ai rien contre les étrangers. Simplement, je préfère les Français. Et donc ce que je préfère c’est défendre les Français ». 

C’est ce qu’a encore souligné l’essayiste et polémiste controversé dans l’émission de débats « Marshall Truchot BFM Story ». Une fois de plus, l’éditorialiste met l’immigration en France au cœur des crises politique et sociale. Il a évoqué une déconstruction identitaire continue, fruit, de son avis, « d’une invasion migratoire » et d’« une islamisation de quartiers ». 

« Aujourd’hui je considère que le nombre inouï d’étrangers que nous avons laissé entrer depuis 40 ans met en danger l’existence, l’identité, et la survie de la France en tant que France. Donc je le dis quitte à passer xénophobe que je ne suis pas. Parce que moi je ne déteste personne en fait », a ajouté Éric Zemmour, sous le regard médusé d’Alain Duhamel, politologue et journaliste. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes