France

Éric Zemmour et Michel Onfray se divergent sur les étrangers qui touchent les allocations de la CAF

0
Zemmour Onfray allocations CAF
S'abonner :

France – Cette fois-ci, le débat des deux intellectuels Éric Zemmour et Michel Onfray sur le plateau de CNews, prend une autre tournure, s’agit-il d’une lutte contre la fraude (des étrangers qui touchent les allocations de la CAF) ou de la préférence nationale ? 

Invités de retour face à face par Christine Kelly dans l’émission de Face à l’info, Éric Zemmour et Michel Onfray se sont mis d’accord sur plusieurs hypothèses, et encore une nouvelle fois, le célèbre polémiste Éric Zemmour ne s’est pas empêché de revenir sur le sujet des étrangers qui touchent encore aux allocations de la CAF, cependant, cette fois-ci le débat est entièrement différent, le contexte l’est également, il ne s’agit pas exactement de la fraude mais de ce qu’ils ont qualifié de la « préférence nationale ». Le comment et le pourquoi sont plus sombres que jamais. 

Évoquant la question de « remettre la préférence nationale », l’essayiste Éric Zemmour s’est permis d’avancer quelques chiffres relayés dans le livre de l’ex-magistrat français, Charles Prats intitulé Le Cartel des fraudes. « 43% des allocataires de la CAF sont nés à l’étranger », indique Zemmour. Ainsi, arrivant à ce stade, le polémiste a tenu à frapper fort avançant un deuxième chiffre appartenant à la cour des comptes, « sur les 14 millions qui touchent la retraire, il y a 50% de gens nés à l’étranger », ajoute-t-il encore.  

De son point de vue, dépenser « 787 milliards d’euros » sur des étrangers en provenance des quatre coins du monde « est de la folie ». Sur ce point, Michel Onfray n’est pas entièrement d’accord avec Zemmour. « Je ne crois pas à la préférence nationale, je crois en revanche au nettoyage des écuries d’Augias » de la fraude sociale et fiscale, estime Onfray. Pour lui, « cet argent est mal distribué ». 

Lutter contre la fraude aux allocations pour remédier à la crise sanitaire ? 

En effet, le contexte de crise sanitaire liée au nouveau Coronavirus ouvre le débat sur une question centrale : « qui doit payer ? ». Pour le polémiste Zemmour, « le vrai rétablissement ce n’est pas de prendre aux riches, c’est plutôt remettre la préférence nationale partout ». Ainsi, pour solutionner au problème de qui doit payer, l’écrivain français balaye d’un revers la main la probabilité de « prendre 02 milliards aux riches », mais il avance, lutter contre la fraude aux allocations. 

Pour mémoire, lors de la même émission, les deux intellectuels se sont penchés sur l’existence d’une guerre civile en France. Le débat était long mais pour les deux, l’Islam serait en confrontation sanglante avec l’Occident dans un choc des civilisations des plus violents.

Il convient de rappeler également que la question sur les retraités étrangers qui touchent frauduleusement leurs pensions de retraire a refait surface plusieurs fois ces derniers mois. Et selon un rapport parlementaire relatif à la lutte contre les fraudes aux prestations sociales, seulement 179 allocataires algériens sur un total d’un (1) mille ont été fiabilisés. Plusieurs sont ceux qui estiment qu’ils existent plusieurs retraités fantômes en Algérie

Article recommandé :  France : Plus de de 400.000 retraités algériens pensionnés

Vers le rachat par Rebrab et Cevital de la société française Lapeyre ?

Article précédent

Cette vidéo de Karim Benzema crée la polémique au Real de Madrid

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.